[Une carte postale hivernale] : La crèche de Dragalex

Après avoir harcelé plusieurs personnes, Dragalex a bien voulu m’accorder de son temps pour fournir un descriptif détaillé de sa déco et de son repas spécial Noël. Vous allez comprendre, Drag’ aime le travail manuel et a bien expliqué comment faire, alors plus d’excuses pour ne pas faire une jolie crèche. Go !

 

Bonjour amis VPMiens !
J’avais promis à Yade (qui ne rama pas pour me convaincre, comprenne qui pourra, rira qui voudra) de participer à sa série sur les fêtes de Noël, afin de faire baigner VPM dans une ambiance de fêtes. Faute de temps, c’est maintenant que je m’attelle à la tâche.
Je vous parlerai donc pour ma part surtout de décoration, le tout en vrac, à la manière d’une galerie photos.

Voici une couronne faite maison… Si vous avez la chance d’aller à la campagne, essayez de ramasser des branches souples, assez fines. Tressez-les vaguement les unes entre les autres, en renforçant avec du fil de fer pour que ça tienne. Pour le décor, faites vous plaisir ! Rien de tel que la récup… Le petit Père Noël, c’est l’un de ces décors qu’on plante d’habitude sur les bûches (peu importe, on fait rarement de bûches traditionnelles). D’autres décorations sont des machins qu’on met traditionnellement au pied des bougies. Les pommes de pins se passent d’explications. Les boules sont de bêtes boules pour le sapin, accrochées avec encore du fil de fer. La seule limite est votre imagination…


A gauche sur cette photo, un abreuvoir. Ne me demandez pas comment c’est fait : c’est mon grand-père qui a bricolé ça. Tout ce que je sais, c’est que c’est creusé dans un vieux manche à balais, et peint avec une bombe de peinture pour ascenseurs. On ne se moque pas. ^^

J’aime l’eau, j’aime les cascades, et l’histoire de mes décors de Noël est une véritable course à la cascade. Comment apporter un peu de volume et la hauteur nécessaire à une chute d’eau ? Voici le terrible défi que je me suis lancé ! Ahem. Bref, l’un de mes premiers essais consiste à utiliser des espèces de cheveux d’ange bleu et argenté, agrémentés de cailloux ramassés de ci de là. Pour le relief, j’ai opté pour des boîtes de chaussures planquées sous le tapis. La mousse vient rendre l’ensemble plus … chaleureux ?


Au premier plan, voici un fôôôrmidable enclos à moutons. Vous allez dans votre magasin de travaux créatifs préféré, vous achetez de l’argile (pour ma part, j’ai pris celui qui sèche tout seul, sans passage au four), vous modelez de petites briques, puis vous les soudez entre-elles (sinon, vous laissez sécher les briques, et vous les collez après coup, tel un maçon). Vous pouvez réaliser un petit portail, une base, coller de la mousse entre les pierres (cacher les défauts + faire naturel), et peindre le tout à votre guise.

Voici l’intérieur de la crèche. Je m’arrange généralement pour faire passer des guirlandes lumineuses à l’intérieur (sinon, je trouve qu’il y a trop d’obscurité, et on ne profite pas bien de la scène). Au fond à gauche de la crèche, vous pouvez admirer un truc assez moche. J’ai voulu rendre l’équivalent d’un étage dans la grange, avec des stocks de paille, un truc comme ça. Un vieux bout de carton percé et soutenu par des bouts de bois, c’est pas renversant, mais je n’ai pas encore trouvé mieux. L’échelle en brindilles est marrante, par contre. :D

Autre année, autre rivière, autre relief. A peu près la même stratégie déjà exposée, mais j’ai changé la rivière, quoi. J’essaye d’accrocher les décorations de sapin type « étoiles » vers le bas du sapin, de même que quelques guirlandes lumineuses, pour représenter le ciel étoilé. En arrière-plan, un décor peint sur du carton pour que le paysage soit mieux fini. Il y a aussi un puits vers le milieu de l’image. Si, si, regardez bien. Même technique que l’enclos de tout-à-l’heure, mais en forme de puis, avec des brindilles pour accrocher le machin qui soutient le seau (je n’ai aucune idée de la manière dont ça s’appelle :D)

Une vue un peu plus générale… J’ai abandonné les sapins naturels, qui deviennent ternes et tristes quand on les garde trop longtemps, qui ne sont jamais vraiment réguliers, et qui manquent de branches à décorer. Or j’aime les sapins surchargés. ^^

Pouf, encore une stratégie de cascade. Cette fois, j’ai récupéré du polystyrène, quelques belles tranches, que j’ai creusé un petit peu puis peint. Le rebord permet d’accrocher le tapis par-dessus avec des épingles (afin de mieux intégrer le morceau de polystyrène dans le décor). La difficulté est de rendre le polystyrène assez souple pour suivre les courbures du paysage et le relief, mais sans se casser. Le tout est maintenu à grand renfort d’épingles enfoncées dans les boîtes de chaussures sous-jacents. ^^

L’un des objets les plus délicats à fabriquer. Le bac est une vieille boîte rigide à fromage, le mur est en argile (pas évident de faire tenir droit un morceau d’argile assez fin, d’où l’importance des deux pieds latéraux très épais, collés au socle). La boîte est décorée de morceaux de bois récupérés sur une mangeoire à oiseaux cassée, le reste est décoré un peu comme on veut, avec mousse, écorce, bois, oiseaux… Le moteur n’est pas de moi, par contre. ^^ Mais l’effet d’eau qui coule est génial. :-)

Voici 3 petites granges/cabanes que nous avons aussi fabriquées. Celle de droite a été faite par mon grand-père, c’est la plus jolie, entièrement en bois, qui tient je ne sais comment. Les deux autres ont une base … en carton. :D Mais avec une bonne décoration (paille, brindilles collées parallèlement, mousse), ça rend pas si mal, je trouve.

En tous cas, vous l’aurez compris, je trouve que le charme d’un décor de Noël réside dans le travail manuel. Même si tout n’est pas réussi, même si certains objets ne sont pas parfaits, on a la satisfaction de l’avoir fait soi-même, selon son imagination. Essayez toujours de raconter une histoire dans votre décor de crèche, au lieu de bêtement poser des santons un peu partout. Ayez une logique générale en tête… Bref, redevenez un enfant devant ses playmobils. ^^
N’hésitez pas à acheter vos santons bruts et à les peindre vous-mêmes, gardez toujours un peu de carton ou d’éléments naturels de côté (écorce, mousse, pierres…), lancez-vous dans l’argile, essayez et osez ! On apprend vite. :-)

Je ne peux pas vous lâchez sans parler nourriture quand même… Pour le réveillon, il est prévu de cuisiner un bon gigot… Mais le plus important est sans doute du côté du dessert. J’opte pour la tradition avec un « panettone valtellinese » (ou « Bisciola »). Il s’agit d’une brioche légèrement plus sèche qu’un Panettone classique, mais bourré de fruits secs en tous genres (noix, figues, noisettes, raisins…). La recette est très simple : on mélange tous les ingrédients (farine, œufs, sucre, beurre, lait, levure etc), on pétrit, et on balance au four. On finira aussi par quelques macarons (un peu ratés esthétiquement, mais il ne faut pas le dire) au chocolat et à la confiture de Noël et des petits chocolats maison (vous n’imaginez pas tout ce qu’on peut faire avec des petits moules en silicone, du chocolat fondu, du nutella, du pralin, des éclats de machins et de trucs). Et n’oublions pas le Limoncello, à consommer avec modération, bien sûr. Modération, le meilleur compagnon de vos soirées de fête !


Voilà, j’espère que ous avez aimé te que vous mettrez à profit les conseils & idées de Drag’ (merci pour la petite blague ;)
Une carte postale hivernale revient,  je l’espère en tous cas, à Noël prochain. Je suis toujours dispo pour publier vos témoignages de vos vacances ! :) Bisous !


 


Auteur : Yadelavenir

On peut me retrouver sous les pseudos Jojusi, Cambiarmundo, ou sous les surnoms Yade, Yadouette etc... Je suis membre des Bâtisseurs de France, du Canard Déchaîné et du Parti For Ever. Étant en charge de la chronique Dimanche Évasion, d'Une carte postale VPMienne, et de la rédac Communauté, n'hésitez pas à me contacter pour intégrer VPMédias ou participer à mes chroniques !

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
5 votes | 5,00/5
On charge !

7 commentaires

  1. Non mais un jour Drag nous apprendra qu’en plus de tout ça il est pompier volontaire et qu’il est une semaine sur deux en Afrique pour y résoudre le problème de la faim :P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »