Grenoble aux griffes des Cat’s.

La campagne n’a pas été de tout repos pour Grenoble, Isère. Son déroulement a été fortement marqué par la révélation par nos confrères du Deaufinnois Libéré de l’existence de soirées Bongo Bongo dans une propriété luxueuse appartenant à M. Pierre Michou, éminent cadre du parti Les Cat’s Eyes. Le journal deaufinnois nous rapporte dans la rubrique « Sexe et autres amusements »(p. 4) de l’édition du Lundi avoir suivi personnellement le déroulement de ces « orgies dionysiaques en plein air » débridées, et ce depuis 1994, « sans en manquer une seule, grâce au fantastique travail de pénétration de nos journalises dans la petite …euh… communauté. », a ajouté à notre micro Marcel Burdulet, directeur de la publication. « Autant vous dire que cela nous mobilisait un journaliste pendant la nuit complète de Samedi à Dimanche, et ce toutes les semaines pendant 17 ans. Mais nous étions prêts à réaliser un tel investissement, dans le souci d’informer nos lecteurs ! », ajoute-t-il.

M. Burdulet souligne qu’il a tenu personnellement à tenir la relève sur le terrain pendant deux ans ininterrompus. « Aujourd’hui, nous pouvons nous targuer de pouvoir fournir à nos lecteurs des détails croustillants, par exemple sur l’utilisation qu’est faite par nos responsables politiques de godes à l’effigie de l’ancien président Gabonais, Omar Bongo, auquel nous avons tenu à rendre hommage en surnommant ainsi ce genre particulier d’érotisme isérois. » Et quels furent les candidats à la mairie pénalisés par la tonitruante révélation de ce scandale ? « Contre toute attente, ce furent des politiques tels Daffy ou Robine, qui ont montré certaines réticences à la pratique de la brouette gabonaise ou bien qui ne sont malencontreusement pas apparus en photo dans le magazine érotique La deaufinnoise libérée (aux même éditions) que nous avons également publié cette semaine, qui furent sanctionnés par un électorat visiblement déçu du manque d’ouverture et d’activité de ses dirigeants dans les affaires personnelles. Et c’est bien normal ! » Catman, le plus hardi des « bongards », dont sa photographie en pleine action fit la couverture de La deaufinnoise,  jouit désormais d’une popularité sans bornes tant auprès des  électrices que des électeurs. En témoigne le premier tour.

(Abstention 11.4 %)
1. catman Les Cat\’s Eyes 36.87 % (allie robine)
2. nazionecorsa Parti au Bar 17.9 % (allie lylies)
3. lylies « Les Joyeux Auvergnats » 11.17 % (allie nazionecorsa)
4. fcdavid Conscience Cosmique 7.9 % (allie jesuilemeilleur)
5. jesuilemeilleur Parti for ever 6.72 % (allie fcdavid)
6. capricorne Parti en Live 4.57 % (allie daffy)
7. wedge parti de wedge 4.55 % (allie gagnant)
8. gagnant Renovatio Imperii 3.45 % (allie wedge)
9. daffy Union Libérales des citées 3.38 % (allie capricorne)
10. robine CONSTELLATION AQR 2.29 % (allie catman)
11. chocolart parti de chocolart 1.13 %
12. catalanya Parti Des Chèques 0.07 %

Au second tour,  57,64% des suffrages reviennent à Catman (Cat’s Eyes), contre 42,36% pour Nazionecorse (Parti Au Bar). Abstention à 14%. A vous Cognacq Jay!

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
3 votes | 4,67/5
On charge !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »