Les couilles lisses du lac en pagne : 1ère partie

« Je veux me présenter à la présidentielle ».

Pavé dans la mare.

C’est après avoir essuyé quelques postillons sur son visage, issus d’un franc éclat de rire, que Dragalex répéta, l’air grave :

« Je veux me présenter à la présidentielle. C’est pas une blague ».

C’est alors que mon sourire, la banane qui illuminait mon visage, se transforma en une mine déconfite (ure à la framboise, ou de canard, prenez le comme vous voulez.).
Le bougre était sincère.
Bon bon bon … présenter Dragalex. C’est comme un nez sans Kleenex, en somme.

La première chose qu’ont pensé les camarades ? Boh …

« On est pas dans la merde », se dit Shado
« Cool, on va pouvoir se foutre une murge s’il est élu », pensa Talisman …
« Dragalex ? Qui ça ? … VPM ? Mais c’est quoi ce binz ? », Spolioz …
« Ah putain non ! On va être envahi de jeux de mots bidons ! » se dit – à raison -, Loulou’

Et pourtant, c’était bel et bien le cas. Notre fan absolu de Docteur House, notre Niçois aussi compétant en campagne qu’un Krustyfrancky enrhumé, allait nous honorer de sa présence à la présidence.
Du coup, les gars se sont pris en main pour assurer une campagne du tonnerre. C’était sans compter l’incapacité récalcitrante de l’ensemble de l’équipe à fournir un travail convenable.
Des centaines de tracts imprimés, avec comme slogan « Dragalex, petit sexe », des affichages où y figure notre
candidat en string léopard, … Bref, ils n’ont pas fait les choses à moitié. Niveau connerie, on pouvait compter sur eux.

Cependant, Shado était là pour remettre les points sur les  » i « . A défaut de nous les mettre dans la gueule, d’ailleurs.
« N’oubliez pas que Dragalex fait parti des fondateurs de VPMédias. N’oubliez pas que Dragalex a été nommé, et non sur un malentendu, ministre de la République. N’oubliez pas que c’est ce même ministre qui a co-organisé les Olympiades VPMiennes, véritable succès. N’oubliez pas qu’il a joué son rôle de modérateur avec autant de ferveur qu’une Rosa Parks en chaleur. N’oubliez pas qu’il a mené la plupart des présidents Krustyfranckystes à la victoire, en restant toujours dans l’ombre, la modestie prônant sur ses exploits. N’oubliez pas qu’il est l’un des inspirateurs du Krustyfranckisme, même mieux, du « volontarisme » qui manque tant à VPM. N’oubliez pas tout ce qu’il a fait pour la communauté depuis son arrivée. N’oubliez pas ses efforts, sa patience, son investissement mais aussi son humour, son don pour pêcher des nouveaux talentueux, son abnégation à rendre VPM meilleur. N’oubliez pas Dragalex. Car, sans lui, tous autant que nous sommes chers camarades, nous n’en serions pas là. »

Autant vous dire que ça a jeté un froid dans la salle. J’ai même surpris Geostar à essuyé une larmichette qui commençait à couler sur sa joue. C’est d’ailleurs à ce moment que je me suis posé la question : « Ça a une joue, un pingouin ? ».
Vous le saurez sûrement demain !

Auteur : Krustyfrancky

Amateur de frisbee, adepte du lancer de nains et réel fan de tondeuses à gazon, Krustyfrancky est un personnage comme tous les autres, appréciant contempler les jeunes filles dans la rue et caresser les murs de sa chambre. Le jour, marchand de crème solaire en Bretagne, la nuit, gogo danseur dans une maison de retraite à Brest, Krustyfrancky est totalement épanoui dans sa vie, même si le malheureux vit désespérément seul.

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
3 votes | 5,00/5
On charge !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »