L’interview agréable de Nulpar

C’est un joueur charmant, plein de bonnes ondes qui est aujourd’hui venu dans mon bureau, un « ancien-nouveau » joueur fort sympathique !

Kerlinn : Bonjour et bienvenue dans mon bureau, mon cher Nulpar. Mets-toi donc à ton aise, installe-toi et fais comme chez toi, je t’en prie. Un petit verre t’aiderait à te sentir à l’aise, complètement ?

Nulpar : Bonjour Kerlinn, je suis autant enchanté que ravi d’avoir l’honneur de prendre place dans votre bureau. J’espère que la communauté de VPM jugera mes propos dignes d’un futur président. Ma place est ici, et je compte bien travailler avec acharnement afin d’arriver en haut des échelons de la politique !

K : Peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Tes multis éventuels, tes partis, ton parcours, etc… ? Tout cela assez rapidement, nous allons très prochainement entrer dans les détails !

N : Ma manière de jouer est unique et donc je trouverais cela dommage de la gâcher en jouant plusieurs facettes dans le jeu. C’est pourquoi je m’abstiendrai toujours de commencer une nouvelle aventure avec un autre pseudo en même temps. Je me suis réinscris à VPM il y a deux semaines environ et j’ai déjà pu faire mes preuves dans ma première ville, Castelsarrasin, avec un ami, Puyert.

K : Tu es donc revenu sur le jeu avec un ami à toi, après… Combien de temps d’absence ? C’était quand ?

N : Ma première inscription doit remonter à 2010, au moins. À cette époque, il s’agissait encore de l’ancien « design » du jeu. Lorsque je suis parti, je n’ai plus entendu parler de VPM jusqu’à mon retour. Aujourd’hui, je reviens en pleine forme, avec des idées très précises de mes ambitions.

K : Tu te rappelles du président de l’époque ?

N : J’aurais bien du mal à m’en souvenir. Je ne m’étais pas du tout intégré à la communauté de VPM et donc, le président ne représentait pas grand-chose pour moi… Mon tempérament a bien changé depuis et je compte bien m’intéresser de près aux évènements qui auront lieu dans les mois à venir.

K : Ton meilleur souvenir de cet « avant » ?

N : La possibilité d’interagir avec les autres joueurs, de gérer un budget qui dépend des autres joueurs, de pouvoir monter en grade en gagnant plusieurs élections, de fonder un parti, etc… Toutes les variables du jeu me fascinaient et me fascinent toujours d’ailleurs. Le problème est que j’ai surtout été déçu de moi-même.

K : Pourquoi être parti ?

N : J’avais fondé un parti d’environ sept membres. J’étais très heureux d’être parvenu, seul avec mon ami, à un résultat pareil. Malheureusement, nous n’étions pas prêts à gérer tout cela. Dès qu’il y eut un conflit au sein du parti, je m’en suis allé, découragé et déçu. Je pense que c’était une grave erreur, en tant que nouveau joueur, de créer directement mon parti. J’aurais dû me joindre à un des grands mouvements de l’époque pour apprendre les rudiments du jeu en profondeur.

K : Et pourquoi reviens-tu ?

N : Si je reviens, c’est pour une série de raisons très claires. Tout d’abord, ce jeu est passionnant à plusieurs points de vue : le contact avec les autres joueurs, la possibilité de progresser jusqu’au bout de notre imagination, etc… Ensuite, j’ai grandi. Ma maturité et mes réflexions sont désormais plus profondes et je suis enfin apte à endosser le rôle d’un président ! Enfin, je m’intéresse beaucoup plus aux statistiques, à l’économie, et ce jeu répond complètement à mes attentes.

K : Peux-tu nous parler du VPM que tu connaissais avant ? Des joueurs que tu connaissais ?

N : Mis à part les membres de mon parti, je ne connaissais personne étant donné que je n’allais ni sur le forum, ni sur les tchats.

K : Combien de temps étais-tu resté ?

N : Entre un et deux mois, le temps de construire mon parti.

K : Cet ami, qui est-il ? Quelles sont vos relations ? Une amitié IRL ?

N : En effet, nous nous connaissons dans la vie réelle. Lui et moi sommes tous les deux attirés par les mêmes jeux et avons toujours apprécié énormément VPM malgré notre manque de lucidité autrefois. Là, nous sommes prêts à affronter toutes les embuches de ce monde ingrat qu’est la politique.

K : Tu participais sur le forum avant ?

N : Non, absolument pas.

K : Et maintenant, tu comptes le faire ?

N : Bien évidemment, je suis revenu pour participer activement dans la communauté de VPM. J’ai malheureusement pu comprendre que cette communauté battait un peu de l’aile ces derniers temps. Je ne doute pas qu’elle reprenne du poil de la bête dans les semaines qui vont suivre mais je compte bien y contribuer, à travers mes projets, par exemple.

K : Que penses-tu du nouveau système de corruption ?

N : Je ne suis pas du style à me plaindre avant d’avoir vu. Ce système ne me semble pas mauvais. Il est simplement différent du précédent et va sans doute rendre le jeu plus compliqué pour celui qui n’y est pas régulièrement. Je pense aussi qu’il va apporter une dimension plus importante à la corruption. De mon humble avis, il me semble que nous allons devoir utiliser notre argent différemment et ne plus organiser des meetings tous les jours de la campagne en compensant la fatigue de nos leaders par des primes. Cela restera à tester, lorsque le système sera vraiment en place…

K : De ce que tu as pu voir, que penses-tu de la présidence de Jaquesdefranc ?

N : Il paraitrait qu’elle n’est pas très appréciée de la communauté. J’avoue ne pas bien comprendre pourquoi. Je crois que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre concernant les élections présidentielles, et les attributs de cette partie du jeu. Je préfère donc ne pas trop me prononcer. Chaque chose en son temps.

K : Tu le connaissais avant ?

N : Non.

K : Et les présidentielles, ça t’intéresse ? Tu voudrais te présenter un jour ?

N : Étant donné que les règles du jeu n’expliquent pas en quoi consistent les présidentielles, je ne sais pas trop. Cependant, l’idée m’intéresse, bien entendu. Maintenant, je ne suis pas certain de parvenir à me faire connaître à ce point

K : Penses-tu qu’un mouvement politique de VPM te définit plus qu’un autre ? (dragalexiste, saphiriste, campagnard, rayvolutionnaire, progreyssiste, ancienniste, LibDem ou autre)

N : Pas spécialement. Je suis très atypique et, si je dois m’inscrire un jour dans un mouvement politique qui me ressemble, ce serait un mouvement que je créerais, qui me correspondrait totalement.

K : Comment joues-tu en campagne ?

N : Ma manière de jouer va certainement changer avec ce nouveau système de corruption. Cependant, mes idées et mes réflexions resteront les mêmes. Ce sera uniquement ma stratégie qui va s’adapter. À l’heure actuelle, je suis plutôt du style à prendre contact en messages privés avec les autres candidats à la mairie, afin de sympathiser avec eux. C’est le meilleur moyen, à mon sens, de gagner non seulement les élections mais de gagner la confiance des joueurs de VPM, de se faire connaître, de recruter par la suite, et surtout de s’amuser et d’être heureux, car c’est là qu’est le sens de notre vie.

K : Tu tentes donc, comme moi, de gagner le poste d’adjoint, en te faisant copain avec celui qui est en tête ? (a)

N : C’est un des nombreux avantages de cette technique, en effet ! ;-)

K : Et avant, tu avais un palmarès assez grand de villes remportées… ?

N : Étant donné que je suis resté sur le jeu environ deux mois, je n’ai pas eu l’occasion de me rendre dans des grandes villes. Alors, oui, j’avais remporté plusieurs mairies mais dans de petites villes dont les noms ne me reviennent évidemment pas. Par contre, un GRAND palmarès, c’est un peu excessif puisque je n’aurais pas su faire plus de quatre campagnes sur ce laps de temps-là…

K : Quelque chose à ajouter ? Ou autre ?

N : Mon ami, Puyert, et moi avons tous les deux remporté une étoile à notre première campagne, ce qui nous propulse dans le monde des « grands ». Nous sommes donc en train de recréer un parti qui tiendra compte des erreurs du passé, pour rendre le parti intéressant et important. D’ailleurs, nous faisons appel aux plus motivés d’entre vous, qui souhaiteraient rejoindre le Parti Déterministre, un parti jeune, sérieux mais surtout très avide de pouvoir ! Je vous remercie, Kerlinn de m’avoir accordé de votre temps pour me présenter, je vous en suis très reconnaissant.

K : Eh bien merci beaucoup d’être venu, bonne chance à toi et à bientôt, j’en suis sûr !

Beaucoup d’interviews agréables à suivre, vous me demandez beaucoup de travail !

Auteur : Kerlinn

Joueur de VPM depuis septembre 2010, ancien journaliste du Cohu-Bohu depuis presque la même date, puis journaliste de VPMédias depuis janvier 2012, Kerlinn s'est fait connaître par ses article commentant l'actualité de la semaine. Désormais journaliste actif de VPMédias bien implanté.

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
4 votes | 4,75/5
On charge !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »