On a testé les promesses électorales, cette nouvelle option en campagne

Publié le 15 août 2018 par Magne

Cette nouvelle option promet de bouleverser les prochaines campagnes ainsi que les comptes bancaires des candidats

On a testé les promesses électorales, cette nouvelle option en campagne

Un vent de nouveauté planait depuis quelques jours sur VPM. C’est désormais officiel : une nouvelle option vient étoffer celles déjà offertes aux VPMiens avides de campagne. Et contrairement à celles proposés à l’occasion de l’affaire Cahuzac en France (Pour rappel, la possibilité d’ouvrir un compte en Suisse et la possibilité d’acheter des objets loufoques), et la mise en place des partis cousins, celle-ci pourrait introduire un nouveau moyen d’obtenir de nombreux électeurs pour les candidats cherchant à prendre la mairie.

Vous l’avez bien compris, il s’agit de la mise en place des promesses électorales sur votre jeu préféré ! D’après les informations dont nous disposons, cette option était envisagée depuis plusieurs années avant d’arriver aujourd’hui en test dans la cité phocéenne.

Commençons tout d’abord par observer l’annonce qui a été faite par Bananus, via un message reçu en MP par tous les joueurs de VPM.

Les promesses électorales.


Ça manque à notre jeu : il n’y a pas de promesses électorales, pourtant il y a matière à faire quelque chose sans chambouler l’équilibre actuel.

Voici cette nouvelle option, qui sera testée dans un premier temps dans 2 villes.

Cela inaugure une notion (très légère) de « mandat » de maire.
Chaque candidat peut faire une promesse électorale (2 promesses si on a au moins 10% au sondage, 3 promesses au dessus de 20%): par exemple construire une école, un musée, une route, un parc, une piscine municipale, alléger les impôts, construire des logement sociaux.

En réalité, la liste des promesses sera un peu plus loufoque pour coller à l’ambiance du jeu donc par exemple vous aurez « Une usine de fabrication de dessous de table » ,la « Création de la BPPP (Banque Pour Planquer ses Plakass) » ou encore un « musée de la magouille » .

Chaque projet a un coût en plakass, et rapporte des voix… Seulement la promesse elle-même ne coûte rien, si on est pas élu rien ne se passe.. On a gagné des voix quand même pendant la campagne, sans rien faire, juste une promesse qui n’a rien coûté. Mais si on est élu et qu’on s’est engagé à édifier une autoroute, il faut le faire vraiment sinon la population sera très déçue et on perdra des voix dans la ville. On a donc le choix de payer le prix pour réaliser sa promesse en cours de mandat (en gagnant encore quelques voix), ou au contraire ne rien faire et perdre des voix dans la ville où on est maire.

Ce qui amène 2 aspects intéressants dans la campagne  :

  • gagner facilement des voix avec des promesses bidon et gratuitement, on est en plein dans le thème de la politique magouille
  • autre aspect intéressant et non des moindres  : le maire qui a promis 3 trucs et qui ne les réalise pas perdra tout le bénéfice de sa précédente campagne, tous ses électeurs. S’il se représente dans la ville (lui ou un autre membre du parti), ça le poursuivra pendant la campagne.

C’est positif pour le jeu, car ça oblige les joueurs à ne pas se représenter dans la même ville s’ils sont maires et avaient fait des promesses, ce qui produira du renouvellement.

Voila ! On va tester ça tranquillement, et le mettre en place progressivement dans plusieurs villes. Marseille pour commencer, vous verrez quand l’option s’affichera.

Une autre publication viendra plus tard quand ce sera au point, pour expliquer plus de détails..

Comme nous pouvons le remarquer, plusieurs annonces sont faîtes dans ce splendide message, encadrées bien évidemment comme à l’habitude par quelques dessins de presse, qui fixent déjà le cadre : des promesses déjà destinées à partir au fond des poubelles (ici l’océan ^^). Je ne vais bien évidemment pas répéter les annonces de ce message, vous avez déjà dû les lire, et si vous ne savez pas lire, vous ne regarderez que les Magne-ifiques images de cet article.

Passons maintenant à la mise en pratique de cette nouveauté ! Contrairement à ce qui aurait pu être attendu par les VPMiens, pas de nouvelle page à côté des affichages, leaders et autres meetings. En effet, cette nouvelle option viens s’entasser sur la page du tableau de bord, déjà surchargé par les alliances, le politologue, le fil Twitter et divers actions à réaliser. Cette nouvelle option, parfaitement conforme à la modernité graphique, est également responsive, s’adapte ainsi à l’affichage mobile (comme l’ensemble des pages de VPM d’ailleurs et les services MagneBot©)

Comme vous le voyez, c’est avec un design coloré et accueillant, que ce dessin de presse vous propose de faire vos premières promesses. Voyons maintenant les différentes fonctionnalités de cette nouveauté.

En premier lieu, cette impression d’écran, venant de Lille, nous apprend un premier élément : il est en effet impossible de l’utiliser au cours de la pré-campagne ni lors de la campagne pour le second tour. Vous l’avez donc compris, il faudra prendre un peu d’avance si vous souhaitez obtenir ce petit bonus pour le second tour. En effet, comme vous le savez peut-être, les promesses électorales apparaissent dans le journal municipal et rapporte 5, 10 ou 20 influences de citoyens. Vous pouvez donc espérer influencer jusqu’à 35% des citoyens grâce à cette nouvelle option, ce qui est évidemment non négligeable.

A noter tout de même : il est impossible de faire une promesse électorale de niveau 1 si son score est inférieur à 5%. Pour une promesse électorale de niveau 2, il faudra compter sur un score de 10% au minimum. Enfin, la dernière promesse de niveau 3 doit attendre les 20%. De quoi favoriser les concurrents mieux placés dans les sondages et leur permettre de se rapprocher de la mairie.

Il faut cependant tout de même attention à son porte monnaie : en cas d’élection à la mairie, vous pourriez être amener à dépenser beaucoup pour réaliser vos promesses. Par exemple, une petite promesse (de niveau 1), qui peut influencer 5% des habitants coûte 148 000 plakass à Marseille. Pour une promesse de niveau 2, il faudra débourser 296 000 plakass (qui peut influencer 10% des citoyens) et enfin 444 000 plakass si vous souhaitez une grosse promesse pouvant influencer 20% des citoyens. Au total, c’est 888 000 plakass qu’il vous faudrait, toujours à Marseille, si vous aviez fait une promesse de chaque type et que vous accédez à la mairie.

La précédente impression d’écran nous donne quelques exemples de promesses envisageables : entre panneaux solaires souterrains, un bar à vin de messe ou des statuts à l’effigie de Jérome Cahuzac (dont ses actions avaient déjà inspirés notre administrateur Bananus pour une précédente amélioration du jeu), il y a de quoi plaire aux électeurs VPMiens ! Notons tout de même que la liste des promesses n’est pas extensible : elles sont au nombre de 10 pour chaque niveau et elle ne peuvent être proposés 2 fois par des concurrents différents. Dans une campagne avec un grand nombre de candidats (11 ou 12 voire même plus), il n’y en aura pas pour tout le monde : il faudra bien choisir le moment pour promettre ! Ni trop tôt, pour ne pas avoir perdu rapidement les bénéfices électoraux obtenus par cette promesse, ni trop tard, pour ne pas être dans l’impossibilité de faire une promesse.

Autre aspect de cette nouvelle fonctionnalité : il est impossible d’avoir plus de 3 promesses par jour. En effet, il est facile d’imaginer que cette option peut avoir une influence énorme si 3 grosses promesses sont faîtes dans la même journée : 60% des électeurs qui seront influencés. Aller au delà de ces 60% serait bien trop important et pourrait totalement bouleverser une campagne en une journée.

Toutes ces promesses apparaissent comme vous pouvez le voir ici dans le journal. Néanmoins, si cette option semble fonctionner de façon optimale à Marseille, l’une des deux villes test, il n’en n’est pas de même à Lille, où notre confrère journaliste Valerie témoigne de divers bugs. Entre promesses qui disparaissent immédiatement après avoir été faites et journal qui se rempli de ces fameuses tentatives de promesses. Il y a encore à faire pour obtenir une option parfaitement exploitable !


Auteur : Magne

153 articles

Magne est un joueur inscrit depuis 2010, avec son compte Magne il est au 7 Péchés Capitaux, avec Magnemagne au Retour du Canard Déchaîné et avec Filsdemagne au Parti Orgasmique. Ministre de la république à de nombreuses reprises, il incarne un certain idéal. Arrivé du VPMédias en Février 2013, créateur de MagneBot©, programme automatisé pour WikiVPM et VPMédias, Magne fut également modérateur de VPM. Désormais administrateur de VPMédias et WikiVPM.


Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
(10 votes)
On charge !

7 commentaires

  1. Lebousier

    Superbe article Magne ! :)
    Sauf que le 3 ème palier te donne +15 et non +20 en terme d’influence de citoyens ;)

  2. Fysk

    Ahlàlà, les propros, grand sujet …. J’attends d’en savoir davantage.
    1 Est-ce que le jeu va entrer dans une ère de gestion municipale ?
    2 Est-ce pour donner le change à ceux qui espèrent le 1 afin de les faire taire?

  3. Valerie

    Fysk ça demeure un nouvel outil de gestion de campagne. Y’a aucune gestion municipale dans ces promesses la. Le boost apparaît le soir même et non à la réalisation. Et seul le paiement dépend de la mairie. Ce qui en soi n’est pas de la gestion municipale mais seulement une facture retardée. Ça caricature la gestion municipale, mais l’option se limite bel et bien à la campagne.

  4. Fysk

    On verra…espérons que tu dises vrai^^

  5. Zerozerosept

    Ca ne changerait pas grand chose. Il y a 3 jours entre deux campagnes. A part vendre un jus de fruit et deux cocktails, tu as pas l’opportunité de gérer la ville^^

  6. Fysk

    Sauf si le nombre de joueurs continue de diminuer …..

  7. Anetheron

    Gros bugs à Lille….
    Actuellement j’ai 4 promesses au lieu de 3^^
    Et encore, je ne suis pas sûr qu’elles aient eu un quelconque effet….A perfectionner donc.

    Le fait est que ces promesses profitent surtout aux gros candidats ou ceux qui veulent monter rapidement. On peut partir bas (+de 5%) et finir très haut rien qu’en faisant ces promesses.
    Soulignons aussi le fait qu’un maire sortant particulièrement riche (et il y en a) pourra tout à fait assumer ses 3 promesses financièrement et ainsi se maintenir au pourvoir un bon bout de temps. Donc l’idée de faire chuter les dictatures est bien loin d’être acquise.

    Néanmoins cela reste une bonne idée qui rajoute de la difficulté ainsi qu’une pointe de tactique. A voir lorsque cette option sera généralisée et opérationnelle (ce n’est pas encore le cas).


Laisser un commentaire

Créez votre compte VPMédias ou connectez-vous pour afficher un avatar.

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »


Dites en plus avec
Suivez les événements autour de l'élection présidentielle en direct et en continu sur notre fil d'actualité.
Vous aimez écrire ?
Devenez journaliste.

VOTRE PORTAIL MÉDIAS


  • VPMédias & Vous
  • L'équipe
  • Comment contribuer à VPMédias ?
  • Contact
  • Espace rédaction
  • Flux RSS
  • FORUM DU CANARD


  • Accueil
  • Votre compte VPMédias
  • A propos
  • DISCUSSION


  • Salon Discord
  • Le Bar (IRC)
  • WIKIVPM


  • Accueil
  • La Bible du VPMien
  • Espace contributeurs
  • Liste des villes
    Liste des régions
    Liste des règles et outils de jeu

    BOTS


  • MagneBot
  • A propos
  • VPMédias 2009-2018. Certains droits réservésMentions légales, Conditions d'utilisation et Données personnelles.
    En naviguant sur ce site, vous acceptez les cookies