Joutes Verbales : Quarts de finales, résultats et commentaire

Les quarts de finales des joutes verbales (organisées par Kerlinn) ont eu un peu moins de succès que les huitièmes de finale, il n’y a eu qu’une seule joute où les deux participants sont intervenus. Commentaire, notes et analyses des joutes par Dragalex et moi-même :

 

Vagal-Lisandrolopez

Le 21 mars les joutes sont ouvertes… Il faudra attendre le 25 mars pour que la première (seule et dernière) intervention arrive dans cette joute. C’est Vagal qui sera le seul à se décider à parler :

Car il en faut bien un pour commencer,
Je pourrais me défiler, la jouer comme à Fontenoy
« Monsieur Lisandro, Tirez le premier!!! »
Mais non… J’attaque haut, et mon verbe est adroit.
D’ailleurs corsons un peu le jeu, et oublions les rimes,
Écrire un texte brut n’est pas vraiment un crime
Le jury ne goute pas la prose?
Hé oui, lâcher la poésie, moi je l’ose!!!
Mais avant tout, profite de cet interlude,
Affute tes armes, je t’attends avec quiétude!!!
Juré Dragalex : Vagal (13/20) – Lisandro (0/20) Pas évident de noter quand seul l’un des deux belligérants rhétoriques s’engage dans la bataille, et que l’autre se retrouve limité à une seule intervention, à comparer avec les nombreuses écrites à l’occasion d’autres duels… En tous cas, le lancement de Vagal était plutôt bon, avec la référence à Fontenoy, et on regrette qu’il n’ait pas eu l’occasion de conclure le débat par le mot de Cambronne.
Juré Kerlinn : Vagal te préparait très bien le terrain, Lisandrolopez, tu avais de quoi répondre même si le texte de ton adversaire était court, c’est dommage. 0 pour toi.Très beau texte, Vagal, dommage que tu n’ai pas pu aller plus loin. 14.

=> Gagnant : Vagal

 

 

Warnock-Chewingum

 

Chewingum sera le seul à intervenir. Première intervention, le jour même (21 mars), deux heures après l’annonce  :

 

Bonjour Warnock,

Le sort a décidé d’un débat entre toi et moi,
Mais abdique de suite, pour ne pas tomber en émoi.
Tu te dis fort, sumo, gros et imposant, mais tu es caché derrière un écran,
Et qui nous dit que tu ne viens pas de faire tes dents ?

Est-tu comme tu l’affirmes, une créature bien obèse ?
Ou bien un freluquet amateur de fadaises ?
Personnellement, je me penche vers la seconde hypothèse.

Tu es revenu sur VPM, il n’y a pas plus d’un mois,
Mais n’essaye pas de t’imposer, tu viens d’une ancienne ère,
Et dans ce débat, tu seras l’égal du consul Catilina,
Et je t’humilierai tel Cicéron fit à ce dernier lors des Quatres Catilinaires.

Je te souhaite bon courage, car il va t’en falloir,
Pour affronter sans larmes cette joute oratoire.
Sur ce, je te laisse méditer sur cette citation,
Dite lors de la Seconde Catilinaire par un certain Cicéron :

« O tempora ! O mores »
« Ô temps ! Ô mœurs ! »

 

Il remonte le sujet, deux jours plus tard :

 

Je fais remonter le sujet, warnock, c’est à toi.
Encore une fois, le 27 mars :
C’est toujours à toi warnock !
Juré Dragalex :
Warnock (0) – Chewingum (13/20)
Dommage que Warnock n’ait pas répliqué. Chewingum a fait plus long que Vagal, mais le style était plus lourd, moins fluide, et certaines références m’ont semblé peu naturelles et trop appuyées. Cela dit, ça reste du bon travail. Au passage, bravo à Chewingum, qui a remonté 2 fois le sujet pour inciter son adversaire à répondre, au lieu d’attendre sa victoire sur tapis vert.
Juré Kerlinn :
Dommage Warnock, tu as du passer à côté du duel que j’aurais pensé intéressant… (0)
J’ai beaucoup aimé Chewingum, tu attaques ton adversaire mais sans te déclaré vainqueur comme certains l’on fait. Bravo : 16 !
=> Gagnant : Chewingum
Micadeau-Agrigim
Le 23 mars, Micadeau (Louistiti) publiera deux lignes qui seront les seules pour toute cette joute :
Devant la piètre qualité de mon adversaire, je ne vais pas me creuser pour écrire des vers.
J’ai hésité avant de jouer, car cette adversaire ne mérite pas de me rencontrer
Juré Dragalex :
Micadeau (3/20) – Agrigim (0)
Le coup du « mon adversaire est pas beau pas besoin que je joue » on l’a déjà fait. N’hésitez pas à lire les joutes précédentes avant d’écrire, parce que les redondances manquent d’originalité (YOU DONT SAY). C’est court.
Juré Kerlinn :
Agrigim… que dire… Fantastique : 0
Je comprends ta flemme Micadeau étant donné que tu n’étais pas sûr que ton adversaire réponde mais tu m’as fait part de ton doute en message privé sur ton adversaire, disant que tu pensais qu’il allait intervenir au dernier moment… Est-ce que tu aurais eu cette peur si ton texte avait été un peu plus long et plus enrichi ? 2
=> Gagnant : Micadeau
Stoat-Jade
Joute la plus intéressante, seule où les deux adversaires ont pris la parole tous les deux. Stoat « jette la première pierre » trois heures après l’ouverture des joutes :
Puisque l’un de nous doit se résoudre à jeter la première pierre, je me décide à faire le premier pas s’éloignant de toi, mon adversaire. Plutôt que de me laisser insulter, je préfère tirer le premier. Ayant connu la chance du dernier mot lors de ma précédente joute verbale, dans ma grande bonté je t’en fais cadeau. Mais ne crois pas que ce soit par pure générosité : il peut paraître facile d’attendre les coups de l’adversaire avant de riposter en croisant (enfin) le fer, mais ce ne serait que douce illusion de voir dans cette logique un bon choix stratégique. Avoir préféré cette option fera de ton dernier mot un dernier souffle. Sous mes assauts verbaux il te pourra être difficile de trouver une fin heureuse dans ce scénario. Car pour être à la hauteur je ne peux me contenter, dans un élan d’intellectuelle honnêteté, de te jeter une vulgaire poignée de gravier. Sache que ceci n’est pas un duel de plaisance mais bien un combat à outrance. Par conséquent après ces 15 pas de liminaires au débat je me retourne et te fais face, pour taire ton discours qui, déjà, m’agasse.Comment expliques-tu, en ce nouveau tour, ta venue ? En particulier, au vu de la manière avec laquelle tu t’es…imposée ? Ou plutôt devrais-je dire exposée ? Une seule réplique, où le vide interstellaire de tes paroles fait concurrence au large lot de maladresses syntaxiques et orthographiques. La pauvreté n’en est qu’embellie par les coquilles de l’homélie. T’es-tu seulement relue avant de proposer ce texte, de bien piètre qualité ? Aussi peu de sérieux me laisse à croire que tu ne peux faire mieux. Avant de t’engager dans cette bataille, défais tes palabres de ces nombreuses failles car en m’affrontant dans de telles conditions, tu fais de toi un proboscidien courant vers un destin certain.

Jade lui répond trois jours plus tard :
Tu me jette donc la premiere pierre que je m’empresse de ramasser pour completer ma collection
Tu me propose un duel au sommet ,alors que ce n’est pour moi qu’une vulgaire piqure de fourmi
Tiens en parlant de fourmi , ça me rappelle un conte de la fontaine (veritable jouteur de société )
Tu chantes , tu te pavoise et moi je te regarde et j’attends que ta verve se consume
Mais ce n’est pas de ce conte que je voulais parler ,espece de stoat , mais celui de cette pauvre jeune femme qui tout les matins de promener avec sa cruche percée (un peu comme ma syntaxe ) ,mais qui jour aprés jour arrosée le bord du chemin
Mon chemin est fleurie maintenant , alors que toi tu paise simplement a te delecter de la senteur de mes fleurs
Ils seraient de bon ton , maintenant de te renvoyer une pierrre assassine ,mais tu ne m’inspire meme pas
bon agaSSementps : ce n’est qu’une joute verbale car stoat est un etre merveilleux ;)

Stoat, répondra le lendemain (25 mars) :
Ce fair-play est tout à ton honneur, et je tâcherai de m’en rendre digne. Certes l’on peut ressentir un élan inspirateur dans ton discours, mais celui-ci ne parvient pas à se détacher d’une syntaxe qui parfois fait…peur. Je passerai outre ces questions de forme, car le contenu me semble plus important que le contenant.Je relis alors ton texte, et me rend compte qu’il n’a ni queue ni tête. Pour la partie que j’ai compris, évoquant ton chemin fleuri, je ne peux voir qu’une cruelle erreur de ta part. Tu apprendras dans ce débat, que tu ne peux te reposer, même sur tes plus beaux lauriers, car ce serait manquer d’honnêteté envers les jurés comme envers tes plus belles orchidées. Le cas échéant tu ne seras que centaurée jacée. La métaphore est ici très simple : le plus beau jardin ne peut que dépérir s’il manque d’entretien. Crois-tu que Naboplashar s’est contenté de crier victoire lorsque la création de ses merveilleux jardins suspendus fut enfin conclue ? Certes non ! Sans doute de nombreux jardiniers ont été recrutés pour conserver cette merveille de l’humanité ! Je t’en prie donc, pour que cette joute n’ait pas une valeur quelconque, tâche de me présenter tes plus belles récoltes et arrose précieusement celle que tu n’as pas encore cueillies. Tu dis ne pas participer à un duel au sommet, mais il ne tient qu’à toi de me provoquer pour m’aider à élever cette joute qui ne fait que commencer. L’adversité ne constitue pour moi qu’une occasion de progresser, un adversaire meilleur que moi ne peut que m’apprendre et me hisser vers des hauteurs que je n’aurais su imaginer…et encore moins égaler.

Juré Dragalex :
Stoat (17/20) – Jade (14/20)
Stoat brille, comme toujours, par sa métaphore filée du duel « classique » et par son attaque bien ciselée sur les précédentes prestations de son adversaire. Jade répond assez maladroitement, pour le coup, et avec un élan un peu trop onirique, qui donne l’impression d’éviter la confrontation directe, mais j’apprécie l’effort de la prose, pour changer. Stoat a relevé le défi de la prose, qui, si elle manque un peu d’aération, n’en reste pas moins bien écrite. Dommage que Jade n’ait pas répliqué.
Juré Kerlinn :
Jade, dommage que tu ne développes pas plus… Tu ne fais que répondre (parfois très bien mais parfois… ) et ne lance rien du tout, ne t’inspirant que du texte de ton adversaire. Il faudrait également améliorer ta syntaxe… Mais je crois que tu le sais. Enfin tu as quand même fait l’effort de participer, un petit texte et quelques idées : 12
Stoat… Je n’ai rien à dire : 18
=> Gagnant : Stoat
On retrouve donc en demi-finales, Vagal, Chewingum, Micadeau et Stoat.
Auteur : Kerlinn

Joueur de VPM depuis septembre 2010, ancien journaliste du Cohu-Bohu depuis presque la même date, puis journaliste de VPMédias depuis janvier 2012, Kerlinn s'est fait connaître par ses article commentant l'actualité de la semaine. Désormais journaliste actif de VPMédias bien implanté.

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
2 votes | 5,00/5
On charge !

9 commentaires

  1. J’ai pourtant sauté 5 lignes entre chaque intervention, commentaire, etc…

    Excusez moi pour ce texte resserré mais en coulisse il ne donne pas ça. Peut-être que Dragalex ou Bobmorane pourront régler ce problème.

  2. Oui, en effet je ne me suis pas foulé, j’en suis conscient et m’en excuse, mais l’adversaire ne m’inspirait pas autant que la dernière fois
    Bravo à tous

  3. « les redondances manquent d’originalité » : tautologie pléonasmique ou pléonasme tautologique ? ^^ En tout cas moi j’ai bien saisi le message du coup x)

  4. « Oo j’avais pas vu l’incise. Je vous mets 5 étoiles ! xD »

    (J’essayerai d’arranger un peu la mise en page à l’occasion, ie quand ma motivation sera remontée au-dessus de 0, et que j’aurai fait quelques pages de QCM sur la Santé Publique.)

  5. En fait je fais tellement peur que personne ose me répondre^^.

    Sinon, ma joute était volontairement courte, une sorte de mise en bouche… j’avais dans la tête un texte beaucoup plus mastoc que j’aurais envoyé après la réponse de lisandro…

  6. Ah ok ! Non j’organise du début à la fin les joutes verbales, Dragalex n’est « que » juré.

    Ok merci Drag, tu me diras ce que ça donne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »