To win or Toulouse, épisode 1 : début de course.

2 janvier 2020, 15h30. Un homme entre dans la mairie de Toulouse. Son visage semble familier aux habitués de VPMinfo qui le voient passer : est-ce un politique, un éditorialiste, un économiste ? L’homme ressort, avec la même mine grave que quand il est entré. Malgré son grand manteau noir, il frissonne : il fait exceptionnellement froid aujourd’hui, et de la neige commence à tomber. Il aperçoit une voiture de VPMédias Toulouse, dont sort un journaliste en le voyant arriver. Les nouvelles vont vite, se dit-il, pendant qu’on lui demande une photo. Après tout, il faut bien commencer quelque part en politique, ici presque tout le monde lit VPMédias. Demain, il sera présenté comme un des outsiders dans la course à la mairie, mais il compte bien devenir plus que ça. Comment s’appelle-t-il ? Son nom a peu d’importance, on va l’appeler Thomas. Thomas Careiron, pour le jeu de mots. En plus, il y a bien eu un Poincaré président, alors un Careiron maire de Toulouse, ça sonnerait bien. Maintenant, il n’a plus qu’à rentrer chez lui : il n’a pas grand chose à faire pour l’instant, la campagne n’est pas encore engagée, le dépôt de liste du LabolitiK date d’hier, celui du Harem de Zalou devrait arriver dans la semaine. Thomas se dirige vers l’arrêt de tramway le plus proche.

Il arrive chez lui, dans son petit lotissement où les maisons sont toutes les mêmes, avec leur petit jardin, leur façade et leur clôture blanches. Il évite soigneusement son voisin qui déneige son allée, pas envie de parler avec cet imbécile qui vote Bobmorane à chaque élection, persuadé qu’il est la solution pour sauver la VPMie de tout chacal. Personne n’a jamais compris cette histoire de chacals d’ailleurs. Bref, Thomas ouvre sa porte, pose son manteau, et s’assoit lourdement sur le canapé. Tiens, je vais regarder les infos, se dit-il en empoignant sa télécommande. Il met la seule chaîne d’infos du pays, VPMinfo. Une des deux seules chaînes de VPMie d’ailleurs, avec VPMloisirs. Un reportage sur les gens qui ont froid en hiver, passionnant. Il écoute distraitement un interviewé raconter ses problèmes existentiels.

« … j’ai les bronches fragiles, vous savez, et le froid, ça me fait mal aux bronches, et le gouvernement ne fait rien, pourtant avec le progrès scientifique ils devraient pouvoir annuler l’hiver, ils ont bien réchauffé Paris de 20 degrés le 24 décembre pour pouvoir faire une soirée piscine, c’est hont … »

L’image change tout à coup, montrant le palais de l’Elysée en flammes :

« Flash info spécial : Gameknight, le ministre de l’intérieur, et Girard, le ministre de l’extérieur, viennent de faire exploser pour la 7e fois de la semaine l’aile ouest de l’Elysée. Chatheroc, porte-parole du gouvernement, déclare que l’explosion est ‘un accident au cours de recherches’. Selon nos sources, celles-ci porteraient sur la création d’une capote géante à mettre sur la tour de Bretagne, une proposition de campagne du LabolitiK lors de la campagne présidentielle. Un retour dans le temps devrait être enclenché d’ici une ou deux minutes »

Encore un retour dans le temps, se dit Thomas en soupirant. Heureusement, c’est arrivé après mon dépôt de candidature. Ça pourrait faire un bon axe de campagne contre le Labo ceci dit. Un flash blanc passa devant les yeux de Thomas, et il se retrouva à nouveau devant sa porte. Il la rouvrit en maugréant, accrocha à nouveau son manteau, et se réinstalla sur son canapé. La soirée se termina sans autre événement, mais Thomas se coucha l’esprit encombré par ses idées pour mener à bien la campagne à venir.

3 janvier 2020, 10h. Thomas se leva d’un mauvais pied. Il était tard, trop tard, un vrai politique se lève tôt ! Il appela aussitôt Fysk, son conseiller, tout en avalant son petit-déjeuner en vitesse. Quand Fysk arriva, il était presque 11h. Pendant qu’il se répandait en excuses pour son retard, Thomas le détailla. Il était visiblement essoufflé, il devait avoir couru, et sa chemise blanche était pleine de sueur. C’était toujours un spectacle amusant de voir ce petit homme un peu enrobé tout rouge et suant à grosses gouttes, avec un pantalon trop grand et une chemise trop petite, quand ce n’était pas l’inverse. Il n’était pas bien malin, mais bon, les Schizos du Fisc étaient un petit parti, c’était le conseiller le plus compétent qu’il avait.

« Alors, Fysk, on se met au travail ? Tu as amené les dossiers des principaux candidats ?

–  Oui, j’ai celui de Ltn, le candidat du Labo, celui de Loloma, du Parti Orgasmique, et j’ai amené aussi celui de Zalou, c’est probablement elle qui va se représenter pour le Harem. J’ai pris aussi des trucs sur les petits candidats, Bellazelda, du Parti Loyal de l’Ouest qui s’est inscrite ce matin, des infos sur le Front Populaire Commun dont on connait pas encore le candidat, quelques trucs sur le FLEAU et l’Alliance Partisane aussi, au cas où.

-Parfait, t’as quoi sur Zalou ?

– Maire depuis 12 ans, elle représente le Harem, 3e parti de VPMie, premier parti du Sud. Prône la sexualité débridée, l’affirmation culturelle, la reconnaissance de l’occitan, la tolérance envers le mot chocolatine. Un peu comme nous en somme.

– Nous allons beaucoup plus loin, nous proposons l’indépendance nous, et la peine de mort pour les pain-au-chocolatistes ! Pas ces petites mesurettes. Et elle oublie totalement la sieste, point fondamental de notre programme ! C’est sur ça qu’il faut l’affronter, je suis sûr qu’on peut se montrer plus convaincant qu’elle. Les deux autres ?

– Loloma manque d’expérience, mais il est efficace, et le PO est bien installé dans la ville. L’antipode de notre programme, par contre, même si il s’efforce de se détacher du programme national de son parti, qui inclut l’interdiction de la chocolatine, ce qui n’est pas très apprécié ici. Il propose aussi la lutte contre la corruption par la corruption des corrupteurs, plutôt une bonne idée, on pourrait la reprendre. Ltn, c’est un vieux loubard, il s’y connait en politique. Son programme, c’est la science avant tout, et la discipline, il prône une dictature semi-démocratique, qui diverge de la ligne principale du Labo, qui essaie d’installer un totalitarisme entièrement démocratique. Avec les récentes erreurs du Labo, notamment le massacre à la petite cuillère électronique de manifestants contre le port obligatoire de la blouse, le parti est pas très apprécié, mais ils ont les moyens et ils comptent bien se placer au moins en deuxième position.

-Bon, d’accord, tu me creuses sur Loloma, je veux tout sur son passé, il doit bien avoir des trucs à se reprocher. Je vais réfléchir à adapter notre programme pour capter à la fois les électeurs de Zalou et ceux de Ltn, ça doit pouvoir se faire. On bossera sur les petits partis plus tard, faut attendre après-demain la fin des candidatures. »

Ils travaillèrent jusqu’à la fin de l’après-midi, ne s’interrompant que pour déjeuner. Vers 18h, Fysk poussa un cri.

« J’ai trouvé ! J’ai trouvé ! En 2013, Loloma a pris 6 mois de prison pour interruption de sieste massive, il a réveillé 17 personnes à Marseille ! Si on révèle ça, ça va lui faire mal. »

Thomas sourit. Sa campagne commençait bien.

4 janvier 2020, 11h30. Thomas et Fysk avaient repris leur travail, s’attelant à élaborer des positions solides pour leur programme sur des thèmes phares comme les relations avec la Belgique, l’utilisation de la science dans un objectif utile, et l’immigration québécoise de masse, quand ils entendirent sonner à la porte.

Qui ça pouvait bien être, à cette heure ? Thomas n’en savait fichtre rien, le facteur peut-être. Il alla vers la porte, et l’ouvrit. Sa bouche marqua la surprise.  Il mit un certain temps à reconnaître la femme qui se tenait devant lui, mais quand il le fit, on put voir de la peur passer sur son visage. Ce n’était pas le facteur. Devant lui se tenait Valérie.

Auteur : Gameknight

Inscrit sur VPM en juin 2016, Gameknight est un joueur du LabolitiK nommé plusieurs fois ministre en 2017 et journaliste sur VPMédias depuis 2018. Sa fiche sur WikiVPM

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
4 votes | 4,00/5
On charge !

9 commentaires

  1. Alors en fait si vous avez pas compris le jeu de mots c’est normal vous inquiétez pas, c’est réservé au 0,01% de la population française qui habite pas loin de chez moi :D

    Et zalou il me fallait des sudistes pro-chocolatine, et comme je suis un des seuls sur VPM j’ai du en créer :p

  2. Chez moi, pour les chocolatines, comme les macarons, n’en déplaise à ce nordiste de Macron, à la boulangerie, on entend :

    « je vous les mets dans une poche ?^^ »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »