Paul & Mick – Episode 2

Auteur : Ritzle
Date : 24/09/08 | 21h 39

Après la parution du dernier numéro du VPM News, les réactions sont rapidement intervenues.

Si tout le monde a pu être témoin de l’intervention de Sergei, désormais camouflé sous le pseudo Gendarmette, « tirant les oreilles » du rédacteur en chef (lequel, au fait ?), et sur laquelle je reviendrai certainement une autre fois pour éclaircir cette affaire d’un angle nouveau, certaines informations auraient été apprises par un moyen illégal.

En effet, j’ai eu la surprise de recevoir ce message dans ma boîte :

« De Administration VPM le 22/09 à  10:32

Message personnel à  ritzle : la joueuse mariem se plaint que vous ayez dévoilé des informations dans VPM news, que seul quelqu’un qui aurait lu sa messagerie privée pourrait savoir. Nous allons procéder a une enquete, c’est votre bannissement définitif qui est en jeu »

Je remarque immédiatement le fonctionnement à  sens unique de cette communication. Vous recevez un avertissement, mais vous n’avez aucun moyen d’y répondre par les mêmes moyens. Ca induit immédiatement un effet psychologique de domination.

C’est d’ailleurs pour ça que j’ai décidé de ne pas écrire de mail à  Sergei à  ce sujet, tout au plus aura-t-il un lien vers ici. C’est bien beau de pisser dans mon Kochanski, mais à  force je vais souffrir de polydipsie.

Bon, ne nous éloignons pas dans des considérations purement formelles, et recentrons-nous sur le contenu de cette nouvelle affaire.

Donc, sur la base de mon court article dans le VPM News, on m’accuse d’avoir hacké un compte, seul moyen d’avoir pu obtenir mes infos.

Une chose que je ne peux m’empêcher de faire immédiatement remarquer, c’est que ce que j’ai écrit serait donc exact. Et cela en dépit des réactions de Buny et Dezen, qui sitôt l’article lu sont venus aboyer sur le forum que je racontais n’importe quoi.

Il faudrait penser à  se mettre d’accord les gars. A moins que tous les (ex-)membres du parti n’aient pas accès aux mêmes informations ?

Admettons donc que j’ai vu juste (faites donc attention, à  M&G !), et que Mariem se soit inquiétée de la provenance des informations révélées.

C’est drôlement sous-estimer mes capacités de réflexion et d’analyse, que de dire qu’à  partir des nombreux éléments semés par les différents protagonistes, et qui sont disponibles pour n’importe quel joueur qui cherche un peu, je n’ai pas pu arriver à  les rassembler de façon cohérente pour écrire cet article.

J’aimerais bien que la « joueuse Mariem » m’explique ce qui était tellement compliqué à  deviner. Peut-être transpose-t-elle juste sa dose de naà¯veté sur les autres.

J’ai d’ailleurs reçu un message d’un joueur faisant campagne avec Dens, qui me félicitait pour la justesse de mon explication, et qui reconnaissait bien dans ma transposition ce grand magouilleur.

Ce doit aussi être une manie chez certaines personnes de s’imaginer que tous les secrets restent éternellement cachés, et que tout ce qui n’est pas visible au premier coup d’oeil n’existe pas.

C’est globalement la philosophie qu’utilise VPM pour sa politique de sécurité : si une page, si une fonction, n’est pas visible de l’utilisateur, il n’a aucun moyen d’y accéder. Or, la réalité ce n’est pas ça. Et pas qu’en informatique.

Il y a toujours des moyens d’obtenir des indices, et de les recouper entre eux.

Parlons justement de sécurité et de ces accès supposés à  des comptes d’autres joueurs. Je vais me faire volontairement provoquant, pour en quelque sorte démontrer l’absurdité et l’incohérence des déclarations successives.

Depuis quelques mois, depuis que j’ai proposé l’utilisation aux joueurs de VPM d’un outil leur permettant de se connecter plus rapidement à  leurs comptes – VPMC, aujourd’hui fermé sur demande de Sergei, et toutes les données effacées – on me soupçonne régulièrement d’utiliser les mots de passe ainsi enregistrés (il était évidemment nécessaire d’enregistrer ces mdp pour que la chose fonctionne).

Même lorsque les personnes qui ont été supposémment piratées ne s’y étaient jamais inscrite et en sont parfaitement conscientes (Par exemple, Dens. C’est drôle comme on le retrouve…). Même lorsque ces personnes ont depuis ce jour changé de mot de passe (j’ose espèrer que ces joueurs n’ont plus les mêmes identifiants qu’à  l’époque). Je ne sais pas, il doit y avoir quelque chose de magique là -dedans.

Donc, on me soupçonne, on m’accuse de visiter des comptes comme cela. Peut-être même que c’est le cas encore une fois pour Mariem.

Dans le même temps, on évoque l’affaire « Bisous sur les fesses », où Nephilim aurait utilisé le mot de passe du secrétaire Alebert (posté sur la messagerie du parti) pour utiliser son compte et bannir tous les membres du parti. Un modo croit bon de préciser que si aucune sanction n’a été prise, c’est que le mdp était délibérément donné, ce n’est qu’un abus de confiance.

Or, sur VPMC, je n’ai obligé personne à  s’inscrire, ou à  donner son mot de passe de VPM. Les joueurs inscrits l’ont fait de façon totalement volontaire. En conséquence, si j’avais utilisé ces informations pour me connecter à  leur compte, je ne risquerais rien, ce n’est rien de plus que de l’abus de confiance, il n’y a aucune exploitation de bug ou de faille du jeu. Donc, pourquoi tout ce foin ?

Ce n’est rien d’autre que de la logique et de l’égalité (si ça existe).

J’ai dit au début que j’allais lancer des hypothèses saugrenues, voilà  qui est fait. Certains restent tout de même persuadés que j’ai utilisé ces infos – Sergei, Faucheur? (a)

Quant à  la sécurité du site, il ne faut pas oublier que c’est de la responsabilité de son concepteur, qui doit mettre en oeuvre tous les moyens possibles. Même si les choses se sont nettement améliorées sur ce point dernièrement, j’estime qu’il y a encore de grands manquements.

Quand on voit les derniers exemples de comptes de nouveaux joueurs hackés, vus sur les forums, et qui ne doivent être que la partie émergée de l’iceberg, on s’interroge sur l’efficacité des dispositions.

D’un point de vue judiciaire, puisque c’est le cheval de bataille de Sergei et acolytes pour menacer tout ce qui bouge, un joueur dont les informations personnelles auraient été récupérées sur son compte pourrait très bien se retourner contre le propriétaire de VPM, qui n’a pas su protéger suffisamment cet utilisateur.

Je vais m’arrêter de digresser là -dessus, pour en revenir à  ce qui me concerne directement.

J’encours donc un « bannissement définitif » pour avoir simplement informé les lecteurs du journal des agissements qui se passent du côté de M&G.

Là  encore rien n’est clair. On m’accuse d’avoir hacké le compte de « la joueuse Mariem », ou d’avoir lu ses messages privés ?

Dans ce dernier cas, tout le monde a pu lire des MP provenant de la messagerie de Jeanbenlair grâce à  Garincha, ou d’un modérateur avec « Chagrina ». Devrait-on bannir l’ensemble des joueurs se rendant sur des blogs ou forums externes à  VPM ?

Si l' »enquête » arrive à  conclure que je me suis effectivement rendu sur le compte de Mariem, ou même d’avoir simplement lu ses MP, j’attendrai avec fébrilité les preuves viables et solides qui ont conduit à  cette conclusion. Des preuves qui n’existent pas, puisque je n’ai rien à  me reprocher dans cette affaire.

Cela étant, par le passé, on a déjà  vu le cas de telles sanctions ne se basant sur aucune preuve matérielle fiable. Un copier/coller de conversation MSN, ça n’a rien de fiable. Remarquons qu’aujourd’hui le responsable originel de cette vieille affaire est dans les bons papiers de l’admin. Suivez mon regard…

Alors, serai-je bientôt le nouveau Piccolo ? Je prendrais cela comme une insulte. Une insulte pour moi, parce que je ne ressemble en rien à  cet énergumène, mais aussi une insulte pour tous les joueurs de VPM.

Si VPM n’a pas forcément à  être une démocratie, il y a des règles élémentaires de respect à  avoir pour les joueurs, même quand on est le Dieu tout puissant. Du respect à  avoir pour ses clients, qui même s’ils ont atteint l’apogée de leur rentabilité, ont encore le droit à  un minimum de considération.

Les joueurs attentifs ont remarqué depuis longtemps déjà  cette envie de se débarasser des éléments gênants. Fermeture des forums pour couper net à  toute contestation (les forums qui seraient censés ne servir qu’à  jouer au pendu et à  se marier…), menaces de destitution d’un président trop demandant et arrêt de toute communication sur un prétexte qui tombe au bon moment, tentatives de prise de contrôle d’un journal censé être indépendant, la liste des dérapages est longue.

Cependant, Sergei doit être conscient que bannir mes comptes ne m’empêchera pas de revenir, ni de continuer à  donner mon avis. Il y a encore beaucoup de choses à  dire. En dehors des considérations purement formelles, action-sanction, y aurait-il des raisons plus profondes ? Aurait-il peur de moi ? Ce serait un comble pour un admin.

Pour en revenir à  cette entrave à  l’expression, j’ai dès lundi été « blacklisté », m’empêchant d’écrire le moindre message sur les forums de VPM. La raison de cette sanction, puisque c’en est une, m’échappe. Est-il normal de sanctionner sur le jeu pour des écrits sur un site extérieur ? Sergei pense-t-il avoir un contrôle en dehors des frontières de son site ?

Ou bien, c’est relatif à  cette accusation formulée dans cet avertissement que j’ai reçu. Me voici donc condamné avant même le début de l’enquête ! Si Ségolène Royal était sur VPM, je pense qu’elle ne manquerait pas de vanter la « rapidité de la justice sergienne » (voilà  encore une nouvelle expression de merde d’adoptée ^^).

Voilà  une réaction bien rapide et dure. Le journal paru lundi à  minuit, et à  10h32, la matinée à  peine commencée, voilà  que je suis déjà  accusé, blacklisté, presque condamné. Je crois que la grande majorité des joueurs a rarement connu une réponse aussi rapide, lorsqu’ils informaient le support d’un bug, d’une faille, d’un problème quelconque. Peu de joueurs ont connu un tel déchaînement venant du sommet pour avoir lancé quelques accusations, que j’estime fondées, dans un journal.

C’est assez comique qu’une caste de privilégiés uniquement, qui de plus n’ont aucune légimité aux yeux des joueurs, ait de tels passe-droits. Si l’on laisse volontiers passer quelques indulgences du genre, un responsable doit savoir mesurer son impartialité.

Ritzle
Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
Pas encore de notes sur cet article, soyez le premier
On charge !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »