Interview croisée de campagnards

7 joueurs ! 7 simples joueurs ? Non ! 7 piliers de VPM ! Ténors des campagnes ! Quels sont leurs secrets ? Leurs tactiques ? Les recettes de leur longévité ? Et bien les réponses sont dans cet article ! 

Le cœur de VPM c’est les campagnes. On n’est pas à une tautologie près me diriez-vous mais on va joindre la parole aux actes et remettre cela un peu au centre de nos attentions. Avec un échange magistral entre deux journalistes débutants et ce qu’il se fait de mieux actuellement en termes de campagnards ! 

Mesdames, Messieurs les stars ! Le gratin de VPM est réuni ! Pour se livrer en exclusivité pour ce grand média. Mieux qu’un magistral CR à 6 mains et 2 oreilles de lapin, plus percutant qu’un futur CN sans %, vous êtes au cœur d’une interview croisée de campagnards. Alors, que va t-on apprendre ? Quels seront les ragots ? Les astuces ? Les leçons de ces échanges ? 

Passons sans plus attendre à la présentation des divas d’un jour :

  • Ghool, le papy au pull dégueulasse, joueur sans crédit, vainqueur de deux monacos, multiples victoires parisiennes, gravite dans la galaxie félonesque et co-dirige un parti très puissant actuellement (le monde est à nous).
  • Pépites, la femme aux multiples visages et à la bonté innée, 2 victoires sur Paris, un très beau palmares sur Bruxelles, alliée en or et trésorière du premier parti de VPM (la secte des emmerdeurs).
  • Quentinlefort, homme de caractère et dirigeant charismatique de feu le Harem de Zalou, 3 victoires d’affilée à Paris, talent reconnu de tous et face cachée énigmatique.
  • Wondernana, la grande gueule de VPM, la nouvelle vague, la relève à la langue bien pendue ! Des victoires sur Rennes, Nantes et bientôt Marseille à n’en pas douter !
  • Ludovicruchot, qu’on ne présente plus tellement le personnage est charismatique, palmarès gargantuesque, franc parler légendaire et ancien porte-parole talentueux du premier parti de VPM.
  • Magne, le pape de VPM ! Campagnard légendaire dans la ville d’Argenteuil où il a tracté pendant plus de 4 ans ! Modérateur du jeu, administrateur de VPmédias et créateur de MagneBot. Un pilier parmi les piliers.
  • Et enfin, Piqueassiette, l’homme aux posts plus courts que les attributs de Markum, qui gère la page facebook du jeu, joueur solide en campagne et tenace comme un poux tout en étant doux comme un agneau et loyal comme un boeuf !

 

C’est parti pour les réponses que vous attendez tous ! 

Pour des raisons évidentes, toutes les réponses ne sont pas retranscrites, un montage est opéré afin d’alléger la lecture.

 

QUESTION 1 : Quel est ton plus beau souvenir en campagne sur VPM ? Décris-nous cet événement. Et pourquoi est-ce un moment important pour toi ? 

Wondernana :

Ma première victoire à Rennes ! Emploifictif l’avait déjà gagné deux fois et il quittait les Ripoux pour rejoindre la Raie party, c’était spécial de lui succéder, j’avais à cœur de bien faire. Et j’ai gagné avec un gros score, j’étais ravie, c’était ma première grosse ville, j’ai été présidente de region le mois suivant, la classe ^°^

Je me souviens avoir enchaîné les stades et les zéniths en ayant un leader qui tournait à 9-10 de charisme, c’était une tuerie. J’ai eu plus d’une vingtaine de militants à la fin de la campagne, personne ne pouvait m’arrêter.

C’était fun.

Piqueassiette :

Lille en 2013 Sous le pseudo vanillefraise avec le PPG. Pas de quoi être fier pourtant car j’ai dû faire des trahisons pour battre Wolfpac. 

J’ai monté sans corruption en ne faisant que des locaux et des places du marché.

Au final, je refile le poste d’adjoint à ratax contre son report ce qui permet de gagner mais je trahis mon allié qui était avec mon multi chez les chopins. Wolf qui venait de faire rentrer son multi chez les chopin a quitté le parti de colère et m’en veut toujours.

Mais ce soir là, il y avait une ambiance de folie au PPG. Tout le monde m’avait encouragé à trahir et j’ai gagné la 1ere grande ville du parti. Le lendemain j’avais les honneurs de bananus sur twitter. 

L’époque était vraiment différente … Nous étions toujours au moins 10 en campagne !

 

Pour Quentin et Ludo, une petite anecdote de l’abbé en plus du reste ! 

Piqueassiette nous a confié que dans son meilleur souvenir en campagne, il avait trahi quelqu’un. Et toi tu gardes des meilleurs souvenirs de campagnes pleines de coups fourrés ou de campagnes tranquilles faites avec des copains ? 

Quentinlefort :

Mon plus beau souvenir est ma victoire à Nice face au grand Piqueassiette, j’avais perdu ma première campagne face à lui et j’étais revenu pour une nouvelle. Mais cette fois j’ai réussi à prendre le dessus sur lui, une campagne parfaite. Cette victoire est pour moi la plus importante car c’est la première d’une longue série de mairie remportées, Rennes, Anvers, Paris ou encore Bordeaux.

Ce que fait Pik le regarde, j’ai énormément de respect pour lui même si ça n’a pas toujours été le cas. Pour ma part, ce n’est pas mon style de trahir en campagne, je respecte mes alliances, mes adversaires un peu moins, surtout quand ils cherchent la bagarre ^^

Mes meilleurs souvenirs sont les campagnes avec les copains, c’est après ma victoire à Nice que Pik et moi sommes devenus amis. Cela nous arrive parfois de ne connaître personne en campagne et c’est dans ces moments-là que l’on apprend à connaître de nouvelles têtes et à se faire de nouveaux amis. 

Ludoviccruchot

La plus grande satisfaction comme tout joueur est la première fois que j’ai été maire de Paris, enfin, on atteint le sommet.

Mais plus précisément, j’ai souvenir de 2 campagnes de suite sur Nice où mon adversaire était lapeuchere et ce fut une campagne rude. Mon allié était Pepites et j’ai lors de ces 2 campagnes, compris, que c’était mon coup de coeur de VPM. Cette campagne de Nice fut très animée (obligés de se lever à 03h du matin pour primer, rendez vous pour prendre le préfet, donc campagne très intense) Bon souvenir car lors de cette campagne, j’ai appris beaucoup également sur le jeu (mécanisme militants, thèmes…j’avais perdu tous les actes réflexes du campagnard et cela m’a redonné le coup de fouet !)

Je garde donc des bons souvenirs de campagnes entre copains avec on va dire dans ces campagnes, quelques coups fourrés.

 

Pour Magne et Pépites, c’est l’adjudant qui sert de tremplin !

Ce qui ressort parmi les réponses des autres joueurs à cette question, c’est que la trahison arrive parfois, mais la plupart essaye de l’éviter. Cependant,  Ludoviccruchot nous a parlé  d’une campagne à Nice très animée (obligés de se lever à 03h du matin pour primer, rendez vous pour prendre le préfet, donc campagne très intense). Finalement n’est-ce pas ce type de campagnes qui sont les plus stimulantes ? 

Magne

Depuis 2010 que je suis sur VPM, j’ai fait énormément de campagnes. Ça serait difficile d’en choisir une seule. Je pense bien sûr à mes nombreuses victoires à Argenteuil ou la fois où j’ai été adjoint de Bruxelles en finissant dernier avec 3% ^^ Mais je vais peut-être parler d’une campagne un peu plus insolite, avec une histoire que peu de gens connaissent. C’était en 2014 dans la charmante ville de Roubaix, j’étais opposé à Petitefilledecat pour un petit différent bidon lié à une animation sur le forum. Je crois d’ailleurs qu’un vieux numéro de la chronique « Faites nous marchés » était consacré exclusivement à cette campagne de Roubaix, je vous conseille d’aller lire cela ! (pour les curieux ou les gens qui ont du temps à perdre avec ces conneries, c’est selon, c’est par ici : https://vpmedias.fr/?p=17820

Pour la deuxième partie de la question, c’est vrai que ce genre de campagne où il faut s’organiser à la minute près, parfois en pleine nuit, pour corrompre un leader ou faire une action, c’est passionnant ! A pas faire tout le temps, mais ça change un peu ^^ Ça me rappelle évidemment les campagnes que j’avais fait à Bruxelles sous la bannière du Harem de Zalou puis des 7 Pêchés Capitaux aux côtés de Lyonsuper, où on s’organisait toutes les 12h pour viser préfet et journaliste, voire certains leaders, et qu’à chaque fois c’était la course face aux concurrents pour choper les leaders en premier

Pepites :

Oula des bons souvenirs il y en a plusieurs. Je pense à quand j’ai gagné Paris la 1re fois, je prenais la suite de Rudach avec mon compte Laplante tous deux au PLO à l’époque, je quittais la petite ville d’Angers… Bref j’avais adoré mais tout était si différent c’était bien plus calme et ce n’était pas désagréable non plus puis j’étais jeune joueuse à ce moment la. 

J’ai de belles campagnes à Marseille avec Petitpoilu comme allié et Actium comme adversaire c’était pas mal aussi, intense mais rien de comparable à Nice avec Ludo. Je lui ai laissé les réveils nocturnes mais sur le pont à 06h du matin grand max il nous fallait journalistes, préfets et les leaders de l’adversaire et sur cette campagne nous avons un reporter, il nous fait ça comme un pro sur le forum tous les jours Lepoilu reprenait le journal… Bref, cette campagne m’a mise sur « les genoux « . Mais ce genre de campagne est stimulant à 100%. Je pense que ce genre de campagne te lie pour de bon à ton allié que tu sais que tu pourras lui faire confiance les yeux fermés même si tu n’es pas son allié « officiel » mais celui qui aide qui est présent dans le cas contraire ça fini je pense en trahison en rupture d’alliance, même si on évite ça fait partie du jeu!

 

Et enfin pour Ghool, l’or en barre de pépito s’y colle !

Ce qui est ressorti largement chez les autres interviewés, c’est que les campagnes les plus marquantes sont celles où il y a beaucoup d’action, de corruption. Par exemple, Pepites nous a parlé d’une campagne comme ça à Nice, stimulante mais qui l’a mise « sur les genoux « . Nous supposons que tu as déjà vécu ce genre de moment. Quel souvenir en gardes-tu ? Tu aimes bien ça ou tu préfères les campagnes peinardes ?

Ghool :

Mon plus beau souvenir récent (parce que je ne vais pas parler d’il y a 8 ans quand même…) c’est la victoire à Paris avec la « trahison » de wolfpack (promesse de poste d’adjoint contre report non honorée). Typiquement le cas de figure où il y a une opportunité de renverser un scénario écrit à l’avance, quitte à faire une petite vacherie à un joueur avec qui je n’avais pas beaucoup d’affinités. J’avais complètement foiré cette campagne (passage de 25% à 10%), ça n’a rendu la victoire finale que plus belle. Même si je n’aime pas trop rater mes campagnes ;)

Et puis bien sûr il y a le Monaco, mais ce n’était pas ce compte, et puis c’est quand même très particulier.

Je préfère les campagnes « entre les deux » ^^ Une campagne avec calme plat, c’est tranquille mais un peu chiant. Une campagne avec corruption à tout va, c’est épuisant et souvent incohérent d’un point de vue stratégique. Donc un juste milieu, avec des corruptions ciblées, bien organisées, à la fois en attaque et en défense, avec de la diplomatie derrière, c’est l’idéal pour passer un bon moment. En plus, à ce jeu-là, j’ai la faiblesse de croire que je ne suis pas le plus mauvais ;)

 

QUESTION 2 : Pour ceux qui n’en auraient jamais eu l’occasion, c’est comment de faire une campagne avec toi ? Quel type d’adversaire es-tu ? Quel allié es-tu ? 

Ludoviccruchot

J’ai par le passé et même maintenant un peu souffert de cette image de « il joue à crédits et il a les enveloppes faciles »….alors même encore maintenant lorsque certains me voient arriver en campagne, ils ragent déjà alors que je suis un écureuil gentil, qui ne fait que manger ses noisettes. N’oublions pas que l’illusion est la première apparence de la vérité. Donc je dirai faire campagne avec moi, c’est assez « aventure », imprévisible. J’adore le politiquement incorrect et j’aime me retrouver en amis, les rendez vous journalistes ou préfectorales.

Je pense être un bon adversaire, ne vous inquiétez pas, j’ai toujours fait preuve d’abnégation. D’ailleurs, je trouve que les nouveaux joueurs sont de plus en plus performants très rapidement et donc aussi coriaces !

On va dire que je suis un modeste adversaire, têtu au mauvais caractère mais avec un bon cœur !! En campagne, je ne lâche rien surtout lorsque l’on vient me titiller mes deux noisettes. J’ai tendance ensuite à me verrouiller et je bascule en mode gogole, roi de la jungle ! Vous imaginez pas l’effort considérable que cela me demande pour passer d’un écureuil à un Lion. C’est mieux qu’une serviette hygiénique. Tampax si tout nous lis, tu t’es remis de Toulouse ?

Comme allié, je suis fidèle et disponible. Je sais seconder, je sais épauler et je sais faire gagner. J’ai la chance de faire la majorité de mes campagnes avec ma moitié sur le jeu. Une belge, une Pépites en or à mes yeux. On se connait, on se parle souvent, nous sommes des stratèges et cela rend le jeu excitant. D’ailleurs, elle maîtrise le fouet mieux que personne et tous les soirs à la secte de 21h51 à 22h04, nous avons une séance de fouet obligatoire ! Ça nous rend meilleur il parait…

Quentinlefort :

Un campagne avec moi c’est une campagne qui peut parfois être agitée mais aussi très calme, tout va dépendre de la force de frappe qu’il y aura en face de moi. Je suis plutôt un adversaire très gentil,mais je n’aime pas que l’on me prenne pour un idiot, par exemple quand on ne répond pas à mon message pour faire alliance ou non en début de campagne. Tu vois le message, alors tu réponds ! Même si c’est négativement, le problème c’est que l’on ne réponde pas. Et souvent ces personnes viennent pleurer à la fin de la campagne parce qu’elles ont tout perdu, je trouve ça assez drôle. Pour ce qui est du type d’allié, je me définis plus comme un allié prêt à tout pour gagner mais toujours en respectant l’alliance. Jamais, oh grand jamais je ne trahis, un allié c’est comme un ami. Alors oui je ne gagne pas à tous les coups mais cela reste rare en toute modestie.

 

Pour Pépites on utilisera son chéri !

Ludoviccruchot nous a dit qu’il te considère “comme sa moitié sur le jeu”, toi aussi ? Quelle est votre relation ? C’est comment une campagne avec lui ?

Pepites

C’est comment de faire une campagne avec toi ? Ahah bah ça moi je sais pas je n’en ai jamais eu l’occasion non plus… Non pour être sérieuse je pense que c’est un peu comme avec tout le monde, je n’ai rien de particulier. 

Quel type d’adversaire es-tu ? La plus gentille de tous vpm mais pas pour autant la moins redoutable j’ai envie de dire que j’adapte mon jeu aux campagnes, aux adversaires, aux alliés et à l’envie/objectif personnelle et/ou du parti. 

Quel allié es-tu ? Fidèle, loyale du début à la fin de la campagne parfois aussi sur plusieurs campagnes. Dans mes alliés de longue date et sur plusieurs campagnes actuellement il y a actium et mon Ludo, mon binôme, mon chéri on se complète bien, on se comprend! 

Ludo est en effet ma moitié sur le jeu. Comme je viens de le dire, on se complète, on se comprend parfois même sans se le dire. Avec les années on se connaît bien, on a notre petite routine. C’est mon chéri, ça veut tout dire non… Faire campagne avec lui, c’est parfait, toujours présent l’un des seuls allié que tu bip à 06h et te réponds à 06h02 et qui est encore là à 23h, qui te rappelle aussi ce que tu oublies, qui pense à partager les infos, la cerise sur le gâteau un des rares qui ne pense pas juste à sa victoire personnelle.

 

Et pour Magne, on fait des recherches !

Magne, comme nous sommes des journalistes très rigoureux, nous avons vu que tu avais plusieurs reprises fait campagne avec quentinlefort qui nous a dit qu’il était “un adversaire très gentil, enfin je trouve mais je n’aime pas que l’on me prenne pour un idiot”, Quels souvenirs gardes-tu de lui ? Es-tu aussi du genre “gentil mais pas trop” ?

Magne

Je suis un concurrent discret et loyal ! Comme je l’avais dit précédemment, je ne suis pas un fan de la trahison entre alliés. Moi je fais surtout campagne pour m’amuser et la gagne passe souvent au second plan. Après comme le dit Quentin, il ne faut pas prendre le prendre pour un idiot ! A titre d’exemple, dans une campagne du côté d’Angers, je crois que quelqu’un a pris un malin plaisir à m’envoyer préfet et corrompre mes leaders, je crois qu’il va passer un mauvais quart d’heure. Pour ce que disait Quentin, je pense qu’il a tout à fait raison, il est très gentil mais faut pas non plus l’embêter sinon ça peut mal se passer ^^

 

Pour Ghool, nous avons sélectionné un campagnard à sa hauteur ! Et une référence plus sérieuse…

Magne nous a dit : “je fais surtout campagne pour m’amuser et la gagne passe souvent au second plan”. Est-ce le cas pour toi aussi ou es-tu là essentiellement pour la gagne ? D’ailleurs peut-on vraiment prendre du plaisir sur VPM sur le long terme en ne faisant que perdre ? 

Pépites nous a dit que l’important c’était d’être un allié fidèle, qu’en penses tu ?

Ghool :

Je joue pour gagner en m’amusant. C’est sûr que quand on ne gagne pas souvent, la victoire devient une belle surprise. J’aimerais connaître ce sentiment ^^ Mais quand on en a pris l’habitude, c’est dur de s’en passer. Enchaîner les campagnes sans réussite, c’est frustrant à force. Donc je suis un adversaire redoutable !

Côté alliance, c’est un des aspects les plus stratégiques de la campagne parce qu’on ne gagne que rarement tout seul (bon sauf quand on est à 60% comme le poilu…). Donc choisir le bon allié, c’est capital. Il doit savoir jouer, être (ré)actif. Je préfère avoir un allié fort, ça fait finalement un adversaire en moins, et il apporte plus au second tour. Faut aussi avoir confiance en lui, donc mon allié est en général quelqu’un que je connais bien. Et pendant la campagne je suis fidèle à 100% (parce que j’attends la même chose), sauf changement de stratégie, mais ça se fait alors en concertation. Donc ce n’est pas une trahison.

 

Nana et Pik bénéficieront de l’appui de THEGOOL !

Ghool nous a confié préférer avoir un allié fort car cela  “fait finalement un adversaire en moins, et il apporte plus au second tour” et qui est de préférence quelqu’un qu’il connaît. Et toi comment choisis-tu ton allié de manière générale ? 

Wondernana :

Je suis une alliée fidèle jusqu’à la mort ! Je suis une adversaire chiante parce que je ne lâche jamais rien et que même en tête je suis toujours à fond, si je peux gagner 80-20 je vais pas me gêner et jouer tranquillou pour 60-40, pas mon genre ça ^}^

Mes alliés ? C’est souvent déjà un peu choisi par avance par le parti, vu que la plupart du temps je vais dans des villes à nous où nous avons déjà des alliés en place. Sinon, dans le cas où je suis libérée de choisir, je vais d’abord regarder si je connais ou pas, voir les partis amis, neutres, ou adversaires. Ça dépend aussi de l’objectif fixé. Sur, une ouverture de ville je vais chercher à m’allier avec celui que je pressent pour la victoire, histoire d’avoir une étoile. Si je vise la victoire, je cherche un allié fort mais pas trop non plus, que je me sente capable de battre à la régulière parce que s’il fait mieux que moi, c’est mort, je me désiste, jamais de coup bas ni de trahison. 

Piqueassiette

En général j’aime jouer avec un ami. Je pense aussi que ca fait un adversaire de moins et qu’il me rapportera plus au second tour ou au pire m’apportera une étoile. Ce n’est pas toujours possible. Avant quand j’étais motivé, j’étais très bavard et j’élaborais des stratégies avec mes alliés. Rendez-vous préfet etc…. Maintenant je suis peu connecté et je suis un peu solitaire ^^

 

QUESTION 3 : Pour toi, un beau jeu en campagne c’est quoi ? Corruption ? Pas de corruption ? Trahison ? Petits mensonges par omission ou commission ? Autres choses ?

Pepites :

Alors pour moi en vrai, il y a deux moyens de faire un beau jeu. Je m’explique:

  1. Si c’est une campagne « calme » on entend par là une campagne sans corruption alors le must c’est de devenir maire sans se « salir les mains » donc sans corruption en jouant les thèmes et/ou le journaliste pour espérer avoir le +5 le gardant juste pour toi sans l’envoyer à qui que ce soit le tout agrémenter d’un bonne allié qui te fera un report du tonnerre.
  2. Si c’est une campagne ou la corruption est à foison alors là tu l’as joue elle fait partie du jeu si tu l’utilise correctement, elle peut être très utile bien que relativement coûteuse! Là aussi le choix d’un allié à toute son importance, bien se coordonner ça fait toute la différence. Dans les deux cas, il faut retenir que chaque victoire est composée de deux joueurs et non d’un seul!

Pour la trahison je ne suis clairement pas pour, et pour les mensonges quel qu’il soit je dis non non non.

Magne :

Pour moi, la corruption est un élément peut-être pas essentiel, mais tout du moins important, dans une campagne. En particulier pour les personnalités locales, préfet et journaliste. Pour les leaders adversaires, ça peut se montrer utile dans certaines circonstances, mais il faut quand même l’utiliser avec parcimonie. Pour moi, une chose est sûre : il ne faut pas trahir son allié. Une campagne c’est souvent a 2 que ça se gagne. Les petites magouilles entre alliés finissent toujours par se voir, surtout dans les circonstances actuelles où il y a peu de joueurs en campagne, comme on a pu le voir récemment à Paris par exemple ^^ En dehors de ça, les trahisons envers des concurrents non alliés ne sont jamais très bonnes ! Ça peut être utile sur une campagne, mais ça finit toujours par te retomber dessus d’une façon ou d’une autre. Il faut donc être très prudent en utilisant la trahison ou les petits mensonges !

Non ce n’est pas un troll !

En ce qui concerne la trahison voici l’avis de pepites : “Pour la trahison je ne suis clairement pas pour, et pour les mensonges quel qu’il soit je dis non non non.” et celui de magne : “ En dehors de ça, les trahisons envers des concurrents non alliés ne sont jamais très bonnes ! Ça peut être utile sur une campagne, mais ça finit toujours par te retomber dessus d’une façon ou d’une autre. il faut donc être très prudent en utilisant la trahison ou les petits mensonges !”. Alors de quel côté te situes-tu plutôt ? Avec la grande sage ? Ou avec le petit filou qui est prudent mais fourbe parfois ? 

Ghool

Magne interrogé sur ses stratégies de campagne, c’est pour avoir des contre-exemples ? ^^

Un beau jeu en campagne, c’est exploiter la moindre opportunité. Un leader faiblard ? On l’attaque. Une alliance qui bat de l’aile ? J’essaye d’enfoncer un coin. Avec les alliés sûrs je joue la transparence, j’explique la stratégie. Avec les autres, je n’hésite pas à être un peu plus mesquin. VPM, c’est quand même plus intéressant quand il y a une dimension « diplomatique ». Mais bon, ce n’est pas toujours possible, des fois les situations sont bien figées dès le départ. L’idée alors, c’est de foutre le boxon !

 

L’or brille même dans la boue ! Et dans la goule !

Ghool nous a confié qu’il aimait :  “exploiter la moindre opportunité” et “foutre le boxon” tout en étant transparent avec ses alliés. De son côté, l’avis de Pepites est le suivant : “Pour la trahison je ne suis clairement pas pour, et pour les mensonges quel qu’il soit je dis non non non.” Et toi de quel côté es-tu plutôt ? 

Wondernana

Pas de corruption, c’est pour les rageux et les loosers ça.

Les seules fois où je corromps c’est sur le journaliste, et leaders adverses uniquement si toutes les salles sont prises et que j’ai besoin de faire un meeting.

Après bien-sûr si quelqu’un corrompt à mort lors d’une campagne, je lui pourris ses leaders et je lui envoie le préfet dès que possible, mais uniquement en cas de riposte donc. Mais si riposte il y a alors je peux être sans pitié.

Sinon les alliés c’est sacré, jamais de trahison. Philosophie des Ripoux ça, c’est le Captain qui m’a formé ainsi et j’y tiens beaucoup. Si j’ai mal choisie mon allié, c’est ma faute, j’en changerai à la campagne suivante mais fidèle jusqu’au bout pour la campagne en cours.

Piqueassiette

Je suis plutôt non corruption non trahison mais parfois il faut savoir être opportuniste. 

 

Une femme forte pour répondre à ses hommes tendres !

Wondernana corrompt facilement lorsqu’elle est attaquée auparavant. Bonne technique selon toi ? En es-tu un adepte également ? Ou alors préfères-tu laisser passer en montrant que tu es le meilleur malgré tout ? 

Quentinlefort :

Pour moi un beau jeu en campagne, c’est un jeu où tous les joueurs se respectent et joue correctement sans corruption. Mais il semblerait que cela soit de plus en plus difficile.

Tout comme Wondernana, j’ai tendance à corrompre facilement quand on m’attaque, maintenant je préfère qu’il y en est pas et que les candidats jouent avec leur talent. Est-ce la bonne technique je ne sais pas. 

Ludoviccruchot

Pour la corruption oui tout le monde ne fait que répliquer c’est connu… Moi j’utilise la corruption quelquefois un meeting saboté fait du bien au journal… Il faut l’utiliser cependant avec parcimonie car cela coûte cher suivant la ville.. Je suis comme wondernana si on m’attaque rapidement…je cherche…je trouve et je pourris mon corrupteur jusqu’à la moelle…mon côté social…ne l’oublions pas je suis têtu rageux alors je dessoude..

Pas de trahisons mensonges car dans 90% des cas mon allié est quelqu’un que je connais donc on joue une relation de confiance. Mais j’avoue qu’on peut mentir par omission, c’est une question de ressenti et d’interprétation ensuite autant dire…

 

QUESTION 4 : As-tu une ou deux astuces à nous confier sur la gestion des meetings, thèmes, affiches, précampagne, reports ou autres ?

Ghool :

Je pose si possible un meeting « raisonnable » en toute fin de pré-campagne pour viser le +5 du premier journal de campagne. Et ensuite des meetings plus gros en J1, J2, voire J3 pour bâtir une base de militants, qui sont le nerf de la guerre.

J´essaye de viser pour que mes affiches soient déverrouillées vers une heure du matin, comme cela généralement elles restent toute la nuit.

La goule enfarinée est de sortie pour ses fans attitrés !

Ghool nous a souligné l’importance pour lui d’avoir un bon placement de meetings dans les 3-4 premiers jours de la campagne officielle pour consolider une base de militants et avoir les premiers articles du journal. Fonctionnes-tu de la même manière sur ce point précis ? 

Wondernana :

Je vais pas donner tous mes secrets hein ^}^

Mais niveau affiches, comme je suis une couche tard, j’en profite pour afficher surtout avant d’aller au lit, genre minuit, minuit trente. Peu de risques qu’on recouvre mes affiches avant le lendemain matin, du coup elles impactent plus longtemps.

Pour les meetings c’est pas con ce que raconte ghool. Moi je n’ai toujours pas tranché entre deux techniques : soit faire un seul meeting par jour et prendre donc les 5 prochains jours ou bien parfois abandonner une journée si les meilleures salles sont déjà prises par exemple et faire deux meetings sur une seule journée pour un gros bon dans le score derrière. J’ai l’impression que la régularité paye davantage. Donc j’ai tendance à surtout chercher à avoir au moins une salle des fêtes minimum tous les jours Et quand c’est pas possible, on essaye de corrompre un pti camarade sans lui planter son meeting par contre, pour avoir le +5 dans le journal le lendemain. Et pour les thèmes, ça peut coûter cher donc ça dépend du budget. Mais sinon j’essaye d’en avoir un pour chaque journée. Mais quand on achète on sait pas, parfois on en a deux pour le même jour et rien le lendemain, pas grave, ça équilibre.

Piqueassiette

Perso je réserve mes meetings assez tôt et je n’hésite pas à changer de thèmes si besoin. Ca coute un peu cher mais c’est généralement bénéfique 

Sinon en début de campagne je cherche surtout à sédimenter ensuite vers la fin seulement j’essaye de faire monter mon score

 

La Ghool dans l’assiette du voisin, c’est moche, parole pour un gendarme et un breton (c’est pas le début d’une blague belge, on a pépites pour ça)

Ghool et Piqueassiette nous ont soulignés l’importance pour eux d’avoir un bon placement de meetings dans les 3-4 premiers jours de la campagne officielle pour consolider une base de militants et avoir les premiers articles du journal. Fonctionnes-tu de la même manière sur ce point précis ? 

Ludoviccruchot

Lors d’une pré campagne, si j’arrive dans les premiers, je commence toujours par des petites salles notamment salles fetes. L’électorat est encore disparate, il faut prendre ses marques et satisfaire le militant. Un client satisfait est un client qui revient.. J’affiche également beaucoup. Certains disent c’est pas bien d’autres oui c’est bien. J’ai toujours en pré campagne couplé les deux et un gros meeting genre zénith le premier jour de campagne avec si possible un thème fort.

Pour les reports…toujours compliqué je l’ai vu dernièrement. Le relationnel paie et je dois faire des efforts.Mais techniquement qd tu es premier et que tu perds à cause des reports, tu te dis….Merdasse.

Étant limité à 4 meetings j’essaye d’avoir toujours un meeting de réservé le soir du premier tour après selon le budget…on essaye un jour sur 2.

Quentinlefort :

Je ne sais pas si je suis le meilleur pour donner une astuce vu mes résultats en ce moment. Mais je dirais qu’il faut faire un un gros meeting une fois sur deux et que si il vous arrive d’avoir deux meetings, faire sur deux thèmes différents.

Mais oui ces grands noms de VPM ont entièrement raison il est très important de correctement placer ses meetings les premiers jours de campagne.

 

Quand tout le monde se répète, on se mouille pas trop… Juste un petit écureuil pour pépites et magne.

Ce qui ressort le plus chez les personnes qui ont déjà répondu à cette question, c’est l’importance d’avoir un bon placement de meetings dans les 3-4 premiers jours de la campagne officielle. Pour toi aussi ? En ce qui concerne les reports, Ludoviccruchot trouve que cela est toujours quelque chose de compliqué et que le relationnel paie. Es-tu d’accord avec ça ? Arrives-tu à bien gérer cet aspect ?

Pepites :

Mes astuces, je les garde toutes pour moi hihi.

Pour les meetings, je vise la pré-campagne parce que c’est là que se trouve le plus grand taux d’indécis même si souvent les meetings sont moyens ensuite j’essaie de garder des salles moyennes, au plus gros un stade. L’affichage léger tout du long 3-4 affiches au plus à l’entre deux tour là j’affiche plus quand j’en ai l’occasion.

Les reports c’est vraiment pas ma tasse de thé, faut pouvoir se faire caméléon et clairement le camouflage ce n’est pas pour moi. Je ne les demande que très rarement, je pars du principe que c’est ton score et/ou celui de ton allié qui doit te permettre de gagner et non pas compter sur les reports pour y arriver.

Magne

En effet, j’aime bien placer mes 4 premiers meetings de manière stratégique. Ensuite, je réserve mes meetings suivants en fonction des disponibilités et en faisant en sorte d’avoir régulièrement des grandes salles. Ensuite pour les thèmes, je prends toujours quelques prévisions sociologue, plus ou moins en fonction de mes finances et du prix. En ce qui concerne les reports, c’est effectivement quelque chose de très délicat, lorsque tu as un allié solide tu n’as rien à offrir à un potentiel report. Il faut donc avoir de bonnes relations avec les personnes concernées, sinon ça sera un peu « au pif » si aucun des candidats qualifiés n’a de bonnes relations avec le concurrent éliminé.

QUESTION 5 : Quelle question campagnarde aimerais-tu poser à l’un des joueurs suivants : Wondernana, Ludovicruchot, Pépites, Ghool, Magne, Quentinlefort, Piqueassiette.

Wondernana :

J’aimerais connaître la façon de jouer de Ghool sans le politologue. Nous on joue aussi sans le polito, Ghool c’est un peu notre héros.

Réponse de Ghool

Sans polito, j’essaye juste de deviner ce qui se passe, et des fois, je ne comprends rien du tout mais c’est pas grave ! Et puis ça donne du suspense en fait, c’est pas désagréable. Si ça fait de moi le héros des Ripoux, j’en suis flatté ^^

 

Ghool :  

Alors pour pepites et tous ceux qui mettent la loyauté envers un allié au-dessus de tout, je pose le cas de figure suivant : tu es en tête au second tour mais avec un allié très faible, genre 5%, et du coup, tu n’as aucune chance de remporter la mairie et c’est clair que tu vas finir conseiller. Un autre joueur avec 15%, qui ne peut rien viser, te propose en mp de se reporter sur toi, et dans ces conditions, tu es certain de gagner. Mais il marchande son report contre le poste d’adjoint. Tu fais quoi ?

Réponse de Pepites

Ahah je fais quoi, bien je vais juste faire ceci: en parler avec mon allié avant tous, il est certain que c’est toujours fort appréciable de gagner mais je n’irai pas jusqu’à trahir mon allié pour cela! ll va de soi que c’est dans des conditions « normales » d’une alliance. 

Si mon allié n’a eu aucun scrupule à me corrompre par exemple, je me conterais juste de lui dire que le poste d’adjoint ne lui revient pas, de même que pour les alliés aux abonnés absents mais fort heureusement dans les deux cas ils sont plutôt rares!

 

Quentinlefort :

J’aimerais poser ma question à Pik : à quand une campagne ensemble ? ^^

Réponse de Piqueassiette

Quand tu veux mais dépêche toi ma retraite est proche.

Pepites

Bien ce sera pour Piqueassiette, tu as une certaine expérience sur le jeu, comment fais-tu pour gérer les militants sans te retrouver coincé dans un quartier trop sédimenté?

Réponse de Piqueassiette

Celui qui me donne la réponse je l’en remercie aussi. 

(On voit ici que parfois un grand campagnard, ça peut être un sacré gland, ndlr)

Magne

Pour Ludo, Pour la première : « Tu es reconnu comme un des meilleurs campagnards de VPM, quel est ton secret pour atteindre de si belles performances ? » Pour la seconde : « Au travers du classement de la magouille, nous pouvons voir que tu es systématiquement bien classé, ce qui indique évidemment que tu utilises la corruption de manière abondante. Pourquoi considères-tu que la corruption massive est une stratégie intéressante en campagne ? »

Réponse de Ludoviccruchot

Merci magne c’est gentil. Écoute, je joue depuis longtemps et donc je connais les rouages du jeu. Je n’ai pas de secret à part ma jeunesse éternelle Plus sérieusement ou pas. Mon secret la règle des 3 B….boire…bouffer…et…..

Ce qui constitue ma forme certaine. Pour gagner, un peu de sous, un bon réseau, un peu de chance, un peu de stratégie et un soupçon d’arrogance et le tour est joué…sans oublier une certaine présence continue sur le jeu

Je rappelle que dans le classement magouille, il n’y a pas que la corruption qui compte mais aussi les comptes en Suisse pour le calcul… Oui c’est un classement qui m’est familier…je rappelle que je suis un emmerdeur (gentil). J’ai la gâchette facile…pourtant je suis un diplomate reconnu. Après sur le jeu, j’utilise pas systématiquement la corruption mais lorsque la situation est tendue, le journaliste ou un meeting saboté peut faire pencher la balance, pourquoi s’en priver ? 

QUESTIONS BONUS : Qui est pour toi le meilleur campagnard du moment ? (1) Le plus agréable à vivre ? (2) Le joueur que tu aimerais affronter de nouveau ?  (3)

Pour cette dernière question, je vous laisse deviner qui a bien pu dire cela ! Faites vos paris dans les commentaires ou ailleurs !

Participant I :

1) AUCUN
2) Piqueassiette
3) Wondernana

Participant II :

1) Lookatme (c’est qui encore celle-là ?)
2) Maalibu
3) Druuna

Participant III :

1) Petitpoilu (à l’époque où il était à Marseille, ndlr)
2) Captain
3) Petitpoilu

Partipant IV :

1) et 2) et 3)  Piqueassiette

Participant V :

1) Look (c’est la mairie d’Angers ça sûrement !)
2) Ludo
3) Look

Participant VI :

1) J’hésite entre Look et Rudach
2) Maalibu
3) Clémentleretour

Participant VII :

1) et 2) : Ludo

1) et 3) : Poilu

Faites vos jeux !

 

Ainsi se termine cet article qui compte 6020 mots, même si c’est rarement la longueur qui compte, quand on aime on compte !

Auteur : Markum

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
5 votes | 5,00/5
On charge !

5 commentaires

  1. Super article et ça a du être un sacré boulot de montage !
    Merci aux journalistes pour leur idée et leur travail, ainsi qu’aux participants pour leurs réponses (même Pik) !

    Je crois avoir reconnu celui qui cite Druuna ^^

  2. Agréable en bouche, bien ficelé.
    Le genre de texte long qui passe comme un pot de miel.

    Les candidats ont tous une histoire, c’est ce qui rend le schmilblick encore plus intéressant !

  3. Par contre, pour les tourtereaux, si vous pouviez attendre le film du samedi soir et vous mettre en crypté.
    (promis, je n’utiliserai pas une fourchette pour voir entre les lignes ^^).

    :lol:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »