La guerre des partis : le point au 1er novembre 2020 (2e partie)

Après avoir publié une fine analyse de l’évolution historique des partis présents au top 10 en ce début novembre, et sous la menace des partis qui frisent ce haut de classement, Gagalachama livre une nouvelle fournée de graphiques sur les organisations politiques figurant entre la 11e et la 20e place du top influence au 1er novembre 2020. Au menu: des mastodontes à l’affût, comme le Parti Alchimiste et le Front de la Rébellion, et des jeunes prodigues en quête de maturité, à l’instar de l’Auberge Franco-Belge et de la Baie des Dragons. 

Vous avez aimé l’analyse du top 10 publiée il y a quelques jours ? Vous allez adorer ce nouveau traitement de données MagneBot sur l’évolution de l’influence des partis occupant le classement de la 11e à la 20e place le 1er novembre.

Avant les graphiques (petits impatients), quelques leçons. Et la première d’entre elles: le lent déclin de deux partis pourtant très prometteurs il y a encore quelques mois. J’appelle à la barre le Front de la Rébellion, qui après avoir dépassé les 12% en juillet se retrouve aujourd’hui à un peu plus de 3% (12e position), ainsi que le Parti Alchimiste, virevoltant au-delà des 10% en début d’année, et actuellement à la peine pour se maintenir dans le top 15 avec 2,5% (14e position).

Côté du Front de la Rébellion, la nouvelle dynamique mise en place sous la direction de l’ex président Hulkk en septembre 2019 semble, un an plus tard, avoir du plomb dans l’aile. On notera parmi les actualités importantes du parti en octobre l’élection de Chlochlos à la mairie de Toulon, et celle de Lensvolcan à Bruges. Pour les alchimistes, la belle époque des années 2010 est loin dans le rétroviseur. Avec 789 postes obtenus au total depuis sa création en 2012, le parti reste devant le Front de rebelles (359 postes), mais n’a guère remporté de place forte récemment, à l’exception de la (petite) mairie de Tours occupée par Edvard depuis le 26 octobre.

Dans le reste du Top « 10 à 20 », les partis les plus réguliers dans le temps sont Les Aventuriers du Vote (ex La Soupe aux Choux 2.0, renommé en janvier 2020) et Un Soir de Juillet (fondé en 2011, sans doute un soir de juillet, le croyez-vous?).  Les Aventuriers ont flirté à plusieurs reprises avec la barre des 5% d’influence depuis janvier, tandis que les couche-tard de juillet sont présents plus régulièrement dans le top 15, mais davantage autour des 2,5% que des 5%.

Parmi les différents bastions tombés récemment aux mains de ces partis plutôt anciens, on peut citer la mairie de Grenoble (Ypleupa) pour les juilletistes, et celle de Nantes (Johnmarston) pour les aventuriers, depuis reprise par Ludoviccruchot du Harem de Zalou.

Egalement dans la troupe des partis dinosaures, Les 7 Péchés Capitaux, parti du pape Magne créé en 2011 et 10e du classement le 6 novembre 2020, à près de 4%, n’a fait que de brèves apparitions dans ce top ces dernières semaines. Idem pour Les Warthogs, lui aussi créé il y a près de 10 ans, aujourd’hui 15e du classement à 2,26%. On note bien un passage au-delà des 5% en mars dernier, malheureusement assez furtif…

Face à ces partis du 4e âge, plusieurs jeunes organisations politiques sont au taquet pour grimper au classement. Citons d’abord L’Auberge franco-belge, montée en février 2020 et dont l’influence a bien augmenté depuis juin, malgré un léger recul sur les dernières semaines. Aujourd’hui autour de 2,44%, elle tente, sous l’oeil vigilant de son secrétaire général Girard -conseiller municipal à Paris-, de reprendre de l’ampleur. Elle a remporté fin octobre la mairie d’Anvers grâce à Sherlocck.

Deux autres formations seront à suivre particulièrement ces prochaines semaines et prochains mois, bien qu’encore très peu influentes à l’échelle nationale: La Baie des Dragons, premier des partis de La Relève et en phase d’alignement des planètes depuis août, ainsi que Les Petits Monstresqui figure en 4e position des partis les plus titrés avec 15 étoiles et en 13e position du Top influence ce 6 novembre.

Chez les dragons, Rhaegal tient avec force sa position de maire de Rennes depuis fin septembre, tandis que pour les monstres, l’influence n’a de cesse de se renforcer à l’Ouest, et plus particulièrement en Normandie où Lamuette (porte-parole sans parole) occupe la mairie de Caen et au Havre, où Gryphon (trésorier sans le sou) règne en maître en plus d’avoir été élu à la tête de la région.

Quant au Culte du Panda, qui avait réussi fin septembre à entrer dans le Top 15, il reste encore trop discret pour mériter de plus amples commentaires. Charge à lui de se sortir les doigts de l’eucalyptus, et d’engager la conquête politique du pays !

Un rapide coup d’œil au nombre total de postes décrochés par chacun des partis confirme la prime à l’ancienneté avec 4 partis se démarquant nettement: Le Parti Alchimiste (789 postes), Un Soir de Juillet (552), Les Warthogs (406) et le Front de Rébellion (359). Ces 4 mousquetaires s’approchent, voire dépassent, le nombre de postes occupés par les deux partis du Top 10 actuel aux palmarès les plus impressionnants: Freedom’s Knights (650) et Le Harem de Zalou (433).

Le tout vous est résumé dans les deux graphiques ci-dessous, sans engagement contractuel et selon les conditions de clôtures habituelles, à consulter sur www.jmepayetapomme.com.

 

Auteur : Gagalachama

Joueuse née, plume acérée, et confidente dévouée, je saurai exercer mes talents pour un journal toujours plus grand!

Avez-vous aimé cet article ?

Laissez une évaluation, et rejoignez la discussion dans les commentaires !

Très mauvaisMauvaisMoyenBonTrès bon
5 votes | 4,00/5
On charge !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :/ ;) :| :pale: :suspect: Plus de smileys »